Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

samedi 28 février 2009

St May : l'abbaye de Bodon

Partie pour affronter le rocher du Caire et ses vautours, mon attention est fort heureusement attirée près de l'arrivée par le panneau indiquant la présence de cette abbaye. En effet, on ne la voit pratiquement pas de la route. le parking est vide, autant en profiter, cela ne coute rien et ma foi je ne vais pas le regretter, et j'en suis quitte pour quelques photos supplémentaires et trouver là un endroit agréable pour pique-niquer.















Cette abbaye sur le val Bodon a été fondée par l'évêque de Sisteron à la fin du Vème siècle. St Marius y fut le premier abbé et il y mourut en 550. Le nom du village de St May en garde la mémoire.
















L'abbaye est plusieurs fois détruite lors des invasions barbares, des guerres de religion et par des bandes armées. Les moines de Bodon construisirent dans leur juridiction plusieurs églises ou chapelles. Jusqu'à 37 dépendirent d'eux.


Je fus perplexe à la lecture du panneau demandant de refermer la porte après la visite, mais celle-ci est bel et bien ouverte dans cet environnement désert. A l'intérieur pas de dégradations autres que celles du temps, juste ces quelques témoignages écrits sur une grande feuille accrochée au mur offerte aux visiteurs croyants ou non.




D'autres photos de l'abbaye lors d'une balade ultérieure : ici

vendredi 20 février 2009

Sahune : le tour du Marcel


Malgré l'air froid, le soleil et le grand ciel bleu d'aujourd'hui nous invitent à balader. Direction Sahune, que nous avions déjà visité, mais cette fois pour nous rendre de l'autre côté de la rive sur l'autre versant de la vallée, pour une promenade sur la crête du Devès qui nous promet de magnifiques points de vues.

Le point de départ se situe sur le parking derrière la mairie et la poste. De là débute le chemin qui monte à travers les vergers d'oliviers. La première partie monte lentement, nous sommes à l'abri, et avons presque chaud, ce qui me laisse à supposer que l'été ne soit pas être la saison indiquée pour ce parcours.


Dès le départ, les vautours fauve planent en tournoyant au dessus de nos têtes. C'est parti pour 6 km.

Le chemin est indiqué par le balisage numéro 65 assez peu présent. Suivre le chemin jusqu'à une bifurcation importante et prendre à gauche, jusqu'à une carcasse de voiture abandonnée. A partir de là, le chemin devient sentier et poursuit au dessus de la vallée de l'Eygues jusqu'au col de la Bergerie.
















Là l'endroit est magnifique. La vue est dégagée notamment sur Angèle enneigée, tant pis si ce n'est pas l'heure, une pause gouter s'impose.

Nous sommes à une bifurcation qui mène notamment à Villeperdrix. Nous, nous prenons direction Le Marcel à 900 mètres.










Le Mont Angèle

Nous entrons alors en sous-bois, parmi les pins, les buis et les chênes. Nous croisons un chasseur et lui adressons un bonjour malgré tout.

Au Marcel une décision s'impose : soit gagner Sahune directement en restant dans le sous-bois, ou prendre le sentier le plus à gauche pour monter au sommet du Devès et rejoindre le premier sentier plus loin. Je choisis "courageusement" cette option, car le sentier emprunte une pente assez difficile, mais je sais que nous serons récompensés en haut par le panorama qui s'offrira à nos yeux. Comme le dit Pico ça "chauffe Marcel " !

Attention, cette variante du trajet n'est pas balisée. Mais il n'y a pas possibilité de s'égarer, il faut suivre la crête.



En bout de parcours, ne pas descendre sur le sentier à gauche "Sahune direct" mais prendre à droite vers l'autre versant du Devès, le balisage n°65 reprend.





Une petite difficulté : un panneau étrange indique en fait que le sentier fait un lacet et vire soudainement sur la gauche dans un petit éboulis. Suivre ce sentier jusqu'à un sentier plus large et moins pentu.




L'hellébore fétide
Helleborus foetidus

dont la floraison a lieu en fin d'hiver







En fin de parcours, le pente s'accentue encore. Le sentier débouche sur un verger d'oliviers qu'il faut longer sur la droite. On atterrit alors dans un lotissement, puis sur la route d'où l'on rejoint le parking de la mairie.












Sur l'autre versant au loin, le vieux Sahune










Le nouveau Sahune

Très chouette balade malgré le balisage parfois manquant, à faire hors période estivale. De bonnes chaussures de marche sont de rigueur car le chemin est très caillouteux et glisse. Attention aux enfants, le précipice n'est pas loin parfois.

samedi 14 février 2009

L'étang de Suze la Rousse (Drôme)

J'aurais pu intituler l'article : "A la recherche de l'Etang de Suze", tellement son emplacement semble tenu secret. Seuls les autochtones paraissent connaitre les lieux.


Suze la Rousse est ce village de presque 2000 habitants connu pour son château et son université du vin, la vituculture étant sa principale activité.





L'étang, objet de ma visite ce matin, est situé à 2km au nord de Suze la Rousse, direction St Paul 3 Châteaux. On y accède par un chemin de terre qui longe une vigne.





Ce chemin, sur la droite de la route (dans le sens Suze/St Paul) commence dans la dernière courbe à gauche avant la bifurcation vers Solérieux sur la D71 (je sais pas si je suis très claire là).

Ça commence mal car ne connaissant pas je me gare trop tôt et emprunte le mauvais chemin.



Heureusement une dame qui faisait son jogging me remet sur la bonne route. Je découvre qu'en ce samedi le lieu est très fréquenté, plusieurs voitures étant stationnées, car il est propice à la balade, au footing et aux promenades à vélo.



Plusieurs chemins se divisent tout autour de l'étang, sous les pins et les chênes, l'endroit est très agréable. La zone s'étend sur 85 hectares, je n'en ai vu qu'une petite partie faute de temps et parce que partie seule j'ai eu peur de ne pas retrouver mon chemin avec toutes ces bifurcations.



Plus qu'un étang, je pense qu'il s'agit en fait d'un marais, une zone humide, comme en témoigne la présence de nombreux roseaux. Le sol est sableux. L'étang de Suze, également appelé étang St Louis, présente un interêt au niveau de la faune et surtout de la flore puisque plusieurs espèces végétales rares y ont été observées.





















Fragon ou petit houx
Ruscus aculeatus



Les élèves du collège Do Mistrau ont posé des affiches indiquant qu'ils ont nettoyé ces lieux boisés et agréables et incitent à laisser dorénavant l'endroit propre.




Malheureusement, il y a des personnes que les paroles d'enfants ne semblent pas toucher...


En conclusion super endroit pour se promener en famille à l'ombre des grands pins, à pieds ou à vélo. J'y retournerai pour faire le tour de l'étang.























Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...