Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

jeudi 30 avril 2009

Nyons : la montagne d'Essaillon (le retour)

Essayons Essaillon !


Ce sentier en boucle qui porte le n°50 avait déjà été testé par mes chaussures de randonnée en mai de l'année dernière, lors d'une sortie de découverte du paysage et de la végétation de Nyons, mais concentrée sur les propos de l'accompagnateur je n'avais prêté que peu d'attention au sentier lui même, préférant porter mon attention et mon objectif sur la flore.

Nyons, au pied du Devès et de la montagne de Vaux

Le sentier peut se découper en trois parties : une première partie en longue descente douce, sur les pentes exposées plein Est de la montagne, un retour périlleux sur les crêtes à l'Ouest avec vue sur la vallée de Châteauneuf de Bordette et du quartier des Perdigons, une troisième partie en descente moitié sentier, moitié route, sur les pentes de Garde-Grosse.

Le ciel est un peu voilé ce jour là, les photos par conséquent aussi malheureusement...
Le point de départ se situe à peu près à 1km 250 avant le Col Lacroix, à la table des bois de lumière intitulée "Nyons reflet de Provence" installée face à la ville. Se garer là.





Lors de la première partie, le sentier file tout droit, au dessus de Nyons et de l'Eygues nous offrant un beau panorama.













Ignorer les sentiers qui partent à gauche.


En bout de sentier (indiqué par un énorme cairn), il faut bifurquer à droite et monter le sentier qui longe la crête. Par deux fois il y a possibilité d'opter pour le sous-bois plutôt que la crête, mais à chaque fois les sentiers se rejoignent.

Je m'attarde un moment peu après la bifurcation pour apprécier le paysage. La montagne de Vaux à l'Est, au nord Aubres et le village des Pilles plus loin.


La montagne de Vaux










La vallée de l'Eygues







Le sentier longe parfois le précipice de très près et je ne regrette pas de ne pas y avoir amené mes enfants. Par contre ces falaises sont très appréciées par les différentes espèces de rapaces qui y nichent. A force de monter, je peux voir le paysage des deux côtés de la montagne.





Petite pause gouter en mode panorama. Je suis mieux là qu'à la maison ! Le sentier monde de façon assez raide, mais ce n'est pas fatiguant en raison des nombreuses haltes nécessaires pour admirer le paysage. Je reconnais notamment le sentier des Perdigons que j'avais pris avec mes enfants en novembre.

Le Mont Ventoux encore enneigé

En fin de montée, le sentier débouche sur celui des Bois de Lumière. A partir de là, trois options :
1/ récupérer le sentier des bois de lumières par la droite
2/ récupérer le sentier des bois de lumières par la gauche
3/ continuer tout droit en suivant le balisage jaune et emprunter ainsi la ligne de crête, ce que je conseille.

Les trois itinéraires débouchent sur l'aire de pique-nique. A partir de là, il faut suivre la route peu fréquentée jusqu'au parking. Le parcours aura duré 3h30 pour moi, 3h00 pour les autres je pense sans pause gouter ni photo.

Une partie de la flore :

Polygale







Saponaire de Montpellier









Gesse de printemps

La randonnée en chemins :






samedi 25 avril 2009

Châteauneuf de Bordette : La Montagne de Peitieux

Châteauneuf de Bordette est constitué de 7 hameaux situés à cheval sur deux vallées : celle du Rieu Sec au sud du col de la Croix Rouge et Bordette au nord, du nom des deux ruisseaux qui les traversent.

Le village est dominé par deux chaînes de montagne : Garde Grosse et Essaillon à l'Ouest, Peitieux et Autuche à l'Est.


Garde Grosse vue de la montagne de Peitieux


L'itinéraire aujourd'hui consiste à effectuer la boucle n°52 qui chemine de part et d'autre de la vallée.



Le départ est situé devant l'église St Michel.
De là il faut suivre les traces du GR9 qui mènent assez rapidement (500m) au col de la Croix-Rouge.



Il faut monter la piste en face et suivre les traces du GR pendant 2,5 km jusqu'àu poteau "Montagne de Peitieux" (alt. 730m). Le chemin est large, il grimpe doucement, la vue est magnifique, sublimée par le temps mêlant soleil et gros nuages gris.



Plus j'avance et plus je me félicite d'avoir pris mon vêtement de pluie.
Au poteau, il faut laisser les marques rouges et blanches qui partent sur la droite et poursuivre tout droit.



On est sur un parcours VTT.



Le temps qui couvre le soleil me convient parfaitement car les zones à découvert sont nombreuses au début.


On traverse des bois.
Les pentes de la montagne hébergeaient le vieux château de la commune du Xi ème siècle dont il ne reste que le fossé mis à jour par des archéologues. A l'inverse le château-neuf fut construit sur les flancs de la montagne Garde-Grosse en face et il en resterait des ruines encore visibles aujourd'hui.


J'atteins la crête et je marche encore quelques centaines de mètres avant de bifurquer sur la gauche dans un sentier qui descend.



Le temps ne s'arrange pas et j'entends maintenant l'orage qui gronde au loin. Après les pluies récentes le sentier s'est transformé en ruisseau et loin de m'ennuyer je trouve cela plutôt agréable de suivre le fil de l'eau.




Je croise une piste qu'il faut traverser, et un pantalon...


et continuer tout droit pour atterrir au col des Grands Champs appelé aussi "la carrosserie"


et on comprend pourquoi

Je continue et 300m plus loin il faut quitter le chemin qui s'est élargi pour à nouveau emprunter un sentier sur la gauche, indiqué par un cairn et passer à gauche d'un grand chêne.


On arrive alors au bas d'un champ.

Attention : ne pas prendre le premier chemin à droite, mais le deuxième (balisage). J'arrive à une fourche "les Gleizes-Haut".

Prendre à droite puis encore à droite plus bas (cairn). Traverser un ruisseau et longer un champ de fruitiers. Je me presse un peu, je sais que je vais rejoindre la route et me demande s'il ne serait pas plus sage de faire du stop et de rentrer directement. Après réflexion je décide de continuer car :

- croiser une voiture à Châteauneuf n'est pas très fréquent,
- faut-il encore qu'elle aille dans le bon sens

- et que son conducteur soit disposé à s'arrêter.

De plus la distance est identique par la route ou par le chemin pour retourner au parking de l'église. Finalement je ne vais pas le regretter car le paysage, différent sur l'autre versant, sera finalement éclairé par quelques rayons de soleil très appréciables. Une fois la route des Pilles traversée, il faut prendre la petite route goudronnée direction les Mayets...



Le hameau des Gleizes


... jusqu'à la ferme où l'on bifurque à gauche jusqu'au poteau près du bassin.





De là on quitte la piste pour prendre encore à gauche un sentier qui monte dans les marnes. Avant cela il aura fallu traverser à nouveau un ruisseau. Tout en grimpant dans les marnes, on attend le bruit de l'eau qui dévale les pentes et on aperçoit au loin quelques cascades.





Puis on atteins une zone de très vieux châtaigniers, mais qui doivent être encore productifs puisqu'il y est indiqué que la cueillette est interdite. Là la forêt se fait magique, ces vieux arbres lui donnant un air enchanteur.




Cette partie de la balade (ambiance, couleurs) est magnifique




A la sortie de la forêt, on traverse un champ avant de retrouver presque immédiatement l'église St Michel, terme de la balade qui aura durée trois heures pour moi et qui aura été très agréable.

Petit détour habituel au vieux cimetière de l'église :




Les chemins de la balade en photo :


Des chèvres bagarreuses sur le chemin du retour :
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...