Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

lundi 31 août 2009

St Remèze : les Gorges de l'Ardèche et le dolmen du Chanet

Si les gorges de l’Ardèche sont connues pour leurs processions de canoéistes descendant chaque été la rivière éponyme, cette Réserve Naturelle recèle également nombre de chemins pédestres d’où l’on peut bénéficier de splendides points de vue sur cette curiosité géologique.

La balade d’aujourd’hui vous propose de traverser la forêt de chênes verts à la découverte de l’un des nombreux dolmens de la forêt méridionale ardéchoise, de plonger au cœur des gorges tout en admirant de magnifiques paysages, puis d’effectuer quelques pas sur les dalles et les plages sableuses des rives de l’Ardèche et pourquoi pas de vous y rafraichir, avant une remontée sportive vers le plateau.

Note : les photos aux coins arrondies ont été prises en mars 2014 au cours de la même balade. 


La balade est classée dans la catégorie "facile" (la remontée est toutefois nettement moins douce que la descente) avec 6km pour 2h30. Prévoir toutefois beaucoup plus pour le pique-nique, les photos, l'admiration du panorama, la lecture des panneaux d'information et la baignade à la belle saison.




Le départ de la randonnée est situé à la maison forestière de St Remèze sur la D590, qui accueille parfois des manifestations familiales ou associatives. Pour nous il s’agira de suivre le balisage jaune et blanc très présent, ce qui permet de faire cette balade sans aucun souci d’orientation. Pour cela, prendre le chemin au départ du panneau info-rando.


Après une petite déambulation dans une végétation typiquement méditerranéenne où il faudra être attentif au balisage, le chemin débouche sur la D290 qu’il faut traverser (prudence !) pour descendre à partir de là dans la réserve Naturelle des Gorges de l’Ardèche et rejoindre le fond des gorges en suivant le sentier principal.

En chemin un panneau d'information nous informeras sur le chêne vert « Quercus ilex » qui est un arbre typique de la forêt méditerranéenne et dont la présence est abondante dans les Gorges de l’Ardèche. En effet depuis des siècles et jusqu’aux années 1950 la chênaie a été exploitée pour la production de bois de chauffage et de charbon de bois. Depuis elle évolue naturellement sans intervention de l’homme. C’est pourquoi un programme d’observation a été lancé : la forêt va-t-elle se transformer en futaie ? Ou ces arbres trop vieux vont-ils laisser la place à la garrigue, ou bien alors être supplantés par le chêne blanc ?


 Et puis plus bas, le clou du spectacle avant le fond des gorges : le dolmen de Chanet






Le département de l’Ardèche recèle de nombreux dolmens, notamment dans le sud. Le dolmen du Chanet (classé aux monuments historiques en 1889) est dans un état de conservation remarquable, il est encore coiffé de sa table. Les dolmens sont des sépultures collectives.

  

Et si l'on s'aventure au delà vers les gorges on découvre un beau panorama.











En chemin quelle ne fut pas notre surprise de déranger un bouc couché sur le bord du chemin. Mais je compris vite la raison de sa présence. Visiblement cet animal était malade et n’a même pas eu la force de s’enfuir à notre passage. Nous ne la dérangeons pas plus longtemps et continuons notre route. Le lendemain j’envoyais un mail au bureau de la Réserve pour signaler la présence de cet animal en espérant une intervention possible de leur part, mais personne ne daigna me répondre…






 Arrivés au bas des gorges, au sortir du couvert des arbres il faut encore suivre la rivière sur 500m vers l’aval...




Aiguille de Gournier


mars 2014 : traces sur les arbustes du niveau de la rivière en crue

 
avant d’arriver à la plage de Gournier puis son bivouac.


L’aire de bivouac de Gournier, ancienne exploitation agricole et propriété du Conseil Général de l’Ardèche a été créée pour accueillir les visiteurs (canoéistes ou pédestres) et dissuader ainsi du camping sauvage.




Le bivouac y est autorisé moyennant une redevance matérialisée par un ticket de réservation. A noter que le charbon de bois est gracieusement offert.

 


Et c’est la longue remontée vers la route empruntant une partie du chemin carrossable menant au bivouac. Heureusement en chemin de la lecture nous permet de faire des haltes. En effet deux panneaux interactifs nous proposent de découvrir de façon ludique la flore et la faune des Gorges...



...et plus loin d’autres panneaux nous renseignent sur les vieux métiers des gorges tels que les charbonniers et les bouscatiers. Le chêne vert était très précieux. Ses glands nourrissaient les cochons, son bois est un excellent combustible, de son écorce on extrayait le tanin pour travailler les peaux de bête.



Quant au charbon de bois, sa fabrication en Ardèche remonterait au Moyen-âge et était liée aux besoins en combustibles de certaines industries locales puis s’est développé avec l’essor des villes et des besoins domestiques.


Retour à la maison forestière, satisfaits de cette promenade instructive et panoramique. Une balade à déconseiller tout de même par forte chaleur.
 
Je vous emmène bientôt pour de nouvelles balades.




Source Geoportail





Les chemins de la balade :







Edité le 27 avril 2012

Après la balade en photo, vous pouvez retrouver cette même balade en vidéo, grâce à la "web émission" Carnet de Rando, qui ouvre sa série thématique consacrée aux Gorges de l'Ardèche par cette randonnée au dolmen du Chanet. Une super idée je pense, allez y faire une visite en cliquant sur le lien ci-dessous.



jeudi 27 août 2009

Les vallées de l'Ennuye et de l'Ouvèze

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui c’est une balade en voiture que je vous fais découvrir, une boucle à l’est de la Drôme provençale dans les Baronnies.

Nyons / Ste Jalle

Autrefois grande cité marchande des Baronnies, Ste Jalle est aujourd’hui un village tranquille possédant un patrimoine médiéval qui vaut le détour.

Mais en ce qui nous concerne aujourd’hui, arrêtons-nous seulement quelques instants à l’église Notre Dame de Beauvert située un peu à l’écart du village à l’angle de la route menant au Poët Sigillat. Elle fut construite au XIIème siècle sur le site d’un temple antique et est dédiée à Ste Galle.

La porte, dont le décor est richement sculpté porte un tympan représentant de droite à gauche un joueur de viole, un personnage avec une chouette sur l’épaule, un homme avec une sorte de besace et un bâton (un pèlerin ou un berger) et un coq. Les interprétations sont multiples.















St Jalle / le Col d’Ey


Petit pause pour admirer le panorama sur la vallée de l’Ennuye...




et sur la montagne de Montlaud (969m) qui sépare cette vallée de celle de l'Ouvèze.

puis c'est la descente vers la vallée de l’Ouvèze :


Col d’Ey / Ste Euphémie sur Ouvèze

Le village actuel, plus bas que le village primitif, date du XIVème siècle et est constitué d’un groupe de maisons hautes jointes formant une ronde défensive une fois les portes fermées, d’une église et d’un temple.


Ste Euphémie / St Auban sur Ouvèze

St Auban est situé à la sortie du défilé de l’Ouvèze à 600m d’altitude. Le village possède les restes d’un petit château avec ses tours, des vestiges de rempart, et des portes encore conservées. Le reste est constitué de calades et de soustets.


Sur une des places du village à proximité du château, cette jolie fontaine avec ses tuyaux en tête de cygnes.













St Auban sur Ouvèze / St Sauveur Gouvernet


Allez on bifurque pour reprendre la D64 direction St Jalle, il faut bien penser à rentrer.

Un petit arrêt rapide pour photographier les restes du château de Gouvernet, du nom du seigneur qui occupa les lieux au XVIème siècle, René de la Tour-Gouvernet, et qui se révéla être un guerrier protestant habile mais cupide et cruel.

St Sauveur Gouvernet est une commune réunissant aujourd’hui trois hameaux qui sont d’anciennes communes distinctes : St Sauveur, Gouvernet et la Bâtie Verdun.


St Sauveur-Gouvernet / Bellecombe-Tarendol


Visite rapide de Bellecombe qui possède une bien grande église par rapport à la taille de ce village, mais son clocher n’a pas été érigé.

Un arrêt un peu plus long dans le village de Tarendol, hameau de Bellecombe, et ses magnifiques marnes.



La marne est un minéral entre argile et ardoise, une sorte de sable grossier de couleur gris bleuté sur lequel rien ne pousse. Tarendol c’est aussi une célèbre auberge, et le village de la famille de l’écrivain René Barjavel, et c’est dans son cimetière qu’ils choisirent d’y fixer leur dernière demeure.



Pas grand monde... Ah si, un cortège palmé traverse la route. C'est bien calme ici !








Nous redescendons ensuite sur Ste Jalle en prenant la direction du Poët Sigillat. Non sans avoir immortalisé ce champ de lavandes, que j’avais déjà photographié un peu trop tôt en mars dernier au moment où la nature s'éveillait à peine :







Mars 2009

Juillet 2009

Et sans Photofiltre s'il vous plait !

Et c’est le retour à Ste Jalle devant l’église.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...