Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

samedi 28 novembre 2009

Le Bois de Païolive : la corniche - St Eugène

La nature a produit ici un étrange spectacle : des rochers aux formes curieuses, façonnées par l'érosion, où l'imagination de chacun est sollicitée. Si l'on ajoute que cette curiosité se trouve au cœur d'une forêt très ancienne de chênes, traversée par le Chassezac qui y a creusé des gorges, et habitée par une faune variée, on comprend toute la beauté et l'importance de ce site protégé par trois procédures publiques (zone natura 2000, Espace Naturel Sensible, inscrit à l'inventaire des sites et monuments historiques).

Pour cette première sortie, nous allons coupler deux boucles : celle de la corniche (balisage jaune) et celle passant à proximité de l'ermitage St Eugène (balisage bleu).

 Nous nous sommes garés au parking de Lestong mais on peut également aborder le circuit du parking des Trois Seigneurs.
 
Le calcaire de ce plateau jurassique a été dissout par l'eau chargée en gaz carbonique pour former d'étranges sculptures minérales. Mais la main du randonneur a parfois apporté sa contribution à ce décor artistique.





La première partie surplombe les gorges du Chassezac. Des belvédères naturels offrent une vue magnifique.






Toutefois, si les enfants trouveront plaisirs à sauter de rocher en rocher et à marcher sur le dallage naturel du sentier, cette partie peut être dangereuse pour eux en raison des à-pic très impressionnants.





Une fois la corniche passée, nous changeons de circuit pour suivre le balisage bleu, direction Ermitage de St Eugène.


Nous serpentons dans la forêt, au milieu des nombreux chênes verts et pubescents. Le dénivelé est nul, l'ombre est très agréable par cette chaleur (nous sommes au milieu de l'été). Pour rencontrer moins de monde, il suffit de commencer tôt la balade.


L'ermitage St Eugène est posé en équilibre au bord de la falaise. Plusieurs fois détruit et reconstruit, puis dégradé et laissé à l'abandon, il a retrouvé aujourd'hui sa fonction première d'ermitage grâce à un moine qui s'employa à restaurer l'édifice, et à le rendre habitable.


Aujourd'hui l'ermitage est fermé au public pour respecter la tranquillité des lieux, mais il est possible d'assister à la messe qui y est normalement célébrée tous les jours à 11h.



Et bien il ne nous reste plus qu'a terminer la boucle pour regagner le parking, en passant par le carrefour des Trois Seigneurs, non sans avoir admiré d'autres sculptures de l'artiste qui règne en ces lieux, la Nature.


 

Piégon : le village ruiné (Drôme)



Le vieux village de Piégon construit initialement au pied d'un château, est abandonné au début des années 1930, à la suite de glissements de terrain et de pénurie d'eau.
On a du mal à imaginer que sur cette butte se tenait un village. Les cartes postales anciennes en témoignent pourtant.

De ce temps il ne reste d’aplomb que le clocher, en état de marche.




Au dessus du porche, la date d’une des restaurations.
En contrehaut la plateforme où se tenait le château.
Notre Dame de Cadenet

l'église Notre Dame de Cadenet est construite selon la légende à l'endroit ou un paysan vit plusieurs fois ses vaches s'agenouiller. Il en déduisit la nécessité de créer ici un lieu de culte.
Cette église du XIIème siècle tiendrait son nom des cades qui poussent sur le site. Deux beaux spécimens, dont un à l’intérieur du cimetière, sont assurément plusieurs fois centenaires.


























NB : La photo du vieux Piégon est tiré du livre "de Mirabel à Piégon" ci-contre :










Le Mont Ventoux vu du village

vendredi 20 novembre 2009

St May et l'abbaye de Bodon


St May est ce village perché sur un éperon rocheux qui apparaît subitement au détour d’un coude des gorges du même nom creusées par l’Eygues.




St May est une contraction de St Marius.





Le village est dominé par son cimetière, installé à la pointe dans les murs de l’ancien château auquel on accède par un sentier en escalier et qu’il ne faut pas manquer d’aller visiter...




car c’est de là que l’on a la plus belle vue sur les gorges et le village.



L’abbaye de Bodon

St Marius fut abbé du monastère installé sur le plateau de Saint-Laurent juste au dessus du village au début du VIème siècle pour favoriser l’implantation du christianisme dans le haut pays.

Plateau de St Laurent


Fondé sur l’emplacement de l’oppidum Gaulois Bodonum de la tribu des Bodonenses, il prendra le nom d’abbaye de Bodon.

L’influence de l’abbaye dont il ne reste aujourd’hui que des vestiges du réfectoire (transformé en chapelle) et de l’église, fut importante car au XIIème siècle, 37 églises des Baronnies lui sont rattachées.




Le plateau de l’autel de pierre de la chapelle est un reste de stèle romaine.








D'autres photos ici


jeudi 12 novembre 2009

St Jalle - Rochebrune par le col d'Onglon




Partis un chaud jour de juin pour effectuer « le tour du Grès » près du village de Ste Jalle, cette balade allait nous emmener jusqu’au petit village de Rochebrune qui valait le détour.

Ste Jalle est ce village implanté au confluent des rivières du Rieu Frais et de l’Ennuye. Pour débuter il faut d'ailleurs traverser cette dernière en prenant le pont métallique, puis tourner de suite à droite et passer devant la distillerie.



Après un pont en pierres on prend à gauche et l’on passe alors devant un célèbre domaine vinicole qui vient de se lancer dans la production de vins biologiques.

L’on continue le chemin jusqu’au panneau, où l’on prend à droite, à proximité d’un terrain militaire, direction « col d’Onglon ».



On s’élève lentement par une piste en lacets, qui se transforme plus loin en sentier.











Sauge des prés
















Céphalenthère rouge

Au loin le Mont Ventoux pointe son nez


Orchis bouc

Ensuite le balisage est aléatoire.

Navrant spectacle

Que dire… nous sommes restés sur la gauche puis avons croisés un autre sentier que nous avons pris sur la droite pour arriver presque étonnés au col d’Onglon alors que nous croyions nous être trompés.















Le sol bien herbeux et fleuri nous incita à établir en ce lieu notre aire de goûter, sous le vol très bas de quelques vautours fauves. Quelques semaines plus tard, nous retournerons au col d’Onglon lors de notre balade "Arpavon : ND de Consolation, col de Sierry".


Mais pour l’heure, il s’agit de descendre le sentier raviné par les eaux de pluies, qui descend sèchement jusqu’à un large chemin au poteau « Le Moulin ».



Encouragés par l’heure qui nous permettait encore de nombreuses foulées avant le coucher de soleil, nous décidâmes alors de virer à droite sur une piste mi-goudronnée pour aller visiter le village de Rochebrune.



Arrivés au village, nous fument à notre surprise agréablement accueillis par des villageois qui prenant leur repas à l'extérieur, nous offrirent une glace et que je remercie encore ici, si par hasard ils venaient à lire ces quelques lignes. On peut dire qu'à Rochebrune, on sait recevoir.






Rochebrune est un village perché en long sur un éperon, entouré de marnes et orné d’une tour d’angle, reste du château-fort du XIIIème. Les restes de l’enceinte du château abritent de nos jours le cimetière.





L’église St Michel occupe l’extrémité nord de l’éperon rocheux.





Elle date du XIIème siècle mais fut remaniée au XVème. Les peintures intérieures datent du XIXème.










Après avoir trouvé notre détour très satisfaisant, il ne nous restait plus qu’a rejoindre St Jalle par la piste, très peu fréquentée, les seuls êtres vivants rencontrés étant un gentil toutou, des poules et un troupeau de moutons.







En conclusion, balade dont l’intérêt à été rehaussé par la visite de Rochebrune, un peu monotone dans les premiers et derniers kilomètres sur piste.














Ste Jalle





Ail à tête ronde



Zygène
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...