Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

mardi 16 février 2010

Naves et le sentier botanique (Ardèche)

Naves, petit village près des Vans sur un éperon rocheux des Cévennes est sans nul doute ce qu'on peut appeler un village de caractère avec ses ruelles pavées et voutées. Sa position élevée à flanc de plateau est le résultat d'un choix défensif comme en témoignent les ruines de remparts et de châteaux.


Mais la visite des pierres patientera. Notre balade d'aujourd'hui prévoit d'emprunter le sentier botanique indiqué en contrebas près du cimetière et qui débouche au final derrière le village après avoir traversé le plateau.






Naves au loin peu après le départ du sentier

le sentier passe au dessus des cirques que l'on aperçoit au loin


Malheureusement le sentier n'a rien de botanique. A la différence des nombreux sentiers qualifiés de tel que j'ai pu arpenter, aucun panneau informatif ne vient nous renseigner sur la flore locale.

En bout de plateau nous traversons une magnifique châtaigneraie. Le sentier est bordé de murets en pierres sèches.


















Puis nous redescendons sur Naves par un sentier qui le surplombe.

Naves connu son heure de gloire au XIXème siècle avec l'élevage du vers à soie. Tombé dans l'oubli en même temps que cette culture, il sut renaitre de ses cendres.

Depuis le milieu des années 1980 des rénovations importantes ont été entreprises par de nombreux résidents en majorité secondaires. Il accueille fin mai un festival d'art contemporain.












Une explication unique vaut mieux que de multiples questions..


Chardon bleu et nèfle


Au final une balade d'une heure et demie un peu décevante, dont l'intérêt à été rehaussé par la traversée de la châtaigneraie et la visite de ce beau village.

mercredi 10 février 2010

Le lac d'Issarlès (Ardèche)



Aujourd’hui une balade dans une région qui a bercé mon enfance : en route pour le lac d’Issarlès sur le plateau ardéchois.


Le lac d’un bleu sombre, situé à 1000 m d’altitude, est exceptionnel tant il contraste avec son environnement verdoyant. Mais sa particularité première est qu’il s’agit là d’un lac volcanique de cratère le plus profond de France : près de 140m.

La balade prévue aujourd’hui consiste simplement à effectuer le tour du lac.


Le panneau annonce 4 km. Nous choisissons le parcours proposé c'est-à-dire le tour dans le sens horaire.

Peu de temps après le départ, nous rencontrons la maison de l’ex gardien du lac. Il s’agit d’un habitat troglodytique occupé jusqu’en 1928 et reconverti aujourd’hui en musée (participation libre).









Y est expliquée la formation du lac et l’on y apprend que les eaux du lac sont contenues dans un cratère de type Maar : le magma basaltique très chaud a rencontré en remontant à la surface de l’eau, provoquant la vaporisation de celle-ci, et une série d’explosions violentes causées par la surpression ont projeté des roches à la périphérie de l’entonnoir ainsi crée.
Les habitations troglodytiques ont été creusées dans ces roches pulvérisées qui se trouvaient jadis à l’emplacement même du lac.



Sur la maison du gardien on peut lire cette inscription « Soyez généreux, le garde sera gracieux. La fortune du garde est dans la poche du visiteur ». Il proposait en effet ses services pour une visite guidée du lac en barque.


Le lac naturel d’Issarles a été mis en communication avec les lacs artificiels de La Palice et du Gage par un système de conduites souterraines afin d’alimenter l’usine hydraulique souterraine de Montpezat située en contrebas sous une chute de 635m.



Le lac est devenu un lieu de baignade très touristique.

Mais ce jour là le fort vent n’incite pas à affronter la température habituellement très basse de l’eau. Les maillots resteront au fond du sac






Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...