Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

samedi 14 mai 2011

Chalencon : le village médiéval (Ardèche)


En revenant de la randonnée à St julien Labrousse, nous décidâmes de nous détourner soudainement du chemin du retour à la vue du panneau "village de caractère", pour découvrir Chalencon, village perché qui domine la vallée de l'Eyrieux sur les contreforts méridional du plateau de Vernoux.

 
Chalencon vu de Gluiras





L'origine de Chalencon remonte à l'époque romaine. De part sa position stratégique, perché sur un cône rocheux tel un nid d'aigle au carrefour de quatre routes, il deviendra au Xème siècle une baronnie dont le pouvoir dépassa le Vivarais.

Diane de Poitiers en sera la plus célèbre baronne au XVIème siècle.

Blason de Diane de Poitiers



La porte de Besse protégeait la première enceinte de la ville :
Ses fondations sont du XIIème siècle. A droite on distingue les restes d'une bretèche.

La porte de Bresse de l'intérieur


Nous montons découvrir les restes d'un oppidum, une ville fortifiée.

Romain et Gaulois construisent sur cette butte rocheuse un fort et s'en serve de point d'observation stratégique.
L'habitat s'est ensuite développé de manière concentrique.


Là se trouve une table d'interprétation,avec un panorama sur les Cévennes et le Vercors, mais la vue au loin est voilée aujourd'hui.

Vestiges de la forteresse édifiée au Moyen-Age et vue sur le Vercors




Le temple, reconstruit en 1822 sur les fondations de l'ancien. Il abrite une chaire du désert, transportable d'un lieu à l'autre, utilisée de 1685 à 1787 pour les prédications clandestines du pasteur

Malheureusement, le temple était fermé...

Mesures à grains


La Potence : les origines et les fonctions de cette tour carrée demeurent mystérieuses. Ces dernières ont dû évoluer avec le temps.

Jusqu'en 1968 Chalencon était desservi par une gare établie dans la vallée. La ligne de chemin de fer reliait La Voulte à Le Cheylard.


Gare de Chalencon

Vestiges de cultures en terrasse

vendredi 6 mai 2011

St Julien Labrousse : randonnée organisée du 1er mai (Ardèche)




Comme annoncé précédemment, nous étions de ceux présents à la salle des fêtes de St Julien Labrousse le 1er mai au départ des circuits de randonnées proposés traditionnellement par les villageois à cette date.



Le village de St Julien Labrousse


L'inscription se fait sur place. Plusieurs circuits sont proposés et le choix n'est pas imposé au départ, on peut se décider en route, selon sa forme, la météo ou le temps dont l'on dispose. Vue l'heure assez tardive (nous avons tout de même mis 1h30 pour rallier Viviers à St Julien Labrousse) nous avons oublié le 17 et 21km.







Par rapport à certaines randonnées comme à Venterol ou à Gras, et ne connaissant que très peu la région, nous avons regretté qu'il n'y ait pas eu de cartes distribuées à l'inscription. Nous avons dû nous résoudre à naviguer à vue, en suivant les panneaux et les banderoles rouges et blanches. Nous sommes ainsi totalement à la merci du balisage.







Un village au loin ? Pas de carte pour nous indiquer duquel il s'agit...



Et c'est parti !
(Remarquez l'allure nonchalante à la "on est bientôt arrivé ?" du pré-ado de droite)


La seule randonnée organisée déjà effectuée dans la région, est celle de St Michel de Chabrillanoux. Je ne peux donc que comparer avec cette dernière.


Première grosse différence : la randonnée de St Michel propose un ou plusieurs gros ravitaillements de qualité, composés de fruits, pain, fromages, charcuteries, gâteaux, café, boissons... qui mettent l'eau à la bouche et du baume au cœur lors d'éventuels découragements ou fatigues.


A St Julien, le ravitaillement est plutôt succinct, en raison du repas proposé à l'arrivée. De même à St Michel, lors de chaque ravitaillement ainsi qu'à l'arrivée, nous étions pointés par mesure de sécurité, histoire de s'assurer que tout le monde était bien là.


Autre petite différence : A St Michel, la distance restant à parcourir est indiquée régulièrement. A St Julien on randonne dans le flou encore une fois.
Passons sur ces petits détails, car ils ne doivent pas occulter un très bon accueil, un très bon balisage et un très bon choix de parcours qui nous ont permis de découvrir des paysages alternant traversées de prairies,


(champ de trèfles)




sentiers bordés de genêts,



châtaigneraies,




pinèdes,

fourmilière géante

et panoramas sur les plus hauts reliefs ardéchois.










Rencontre également avec la faune typique des lieux : moutons, vaches, chevaux et chèvres





Premier ravitaillement :





Le domaine de Fontréal (ou fontaine royale)


Diane de Poitiers, baronne de Chalencon au milieu du XVIème siècle aurait fait de Fontréal son pavillon de chasse.

Petit aperçu de la flore :



Champ de framboisiers et monnaie du Pape (lunaria annua)

Salsifis des prés (Tragopogon pratensis L.)


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...