Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

mardi 15 novembre 2016

Bourg Saint Andéol : le ravin de Bardalène (Ardèche)

Le point de départ de cette randonnée se situe sur le parking de la maison forestière de Bourg saint Andéol située sur le plateau du Laoul, à proximité de la D4.

La forêt du Laoul avec ses près de 2000 hectares est la plus grande forêt communale d'un seul tenant d'Ardèche. Pendant des siècles elle fut vouée à la production de bois de taillis, la végétation y était alors beaucoup plus clairsemée. On utilisait le bois pour le chauffage, la construction, le mobilier... La présence de troupeaux de moutons participait également à cette déforestation. De nos jours, si la forêt est toujours entretenue, son épaisse végétation méditerranéenne la rend mystérieuse et elle renferme quelques petits trésors qui méritent d'être connus. Parmi ceux-ci un réseau d'avens et de grottes ainsi que les isolées gorges du Rimouren en bordure du plateau.


Forêt du Laoul vu du sommet de la Dent de Rez





Du parking où est situé le panneau des randonnées, revenir sur le route et la prendre très peu de temps sur la gauche pour s'enfoncer dans un chemin sous les frondaisons. Ce chemin débouche dans la clarté au carrefour "Laoul" suivi de très près direction nord par le carrefour "Combe Chabaud".









L'itinéraire suit d'abord l'une des larges pistes techniques qui quadrillent la forêt pour son entretien.



Des signes montrent que la forêt est très fréquentée par les chasseurs. Heureusement en ce mois de juin la chasse est fermée.








  En face de la cabane des chasseurs, un chemin part vers l'ouest vers l'Aven des Aubes indiqué sur la carte. Un aven n'étant par nature pas très visitable sans équipement, et devant le manque de temps je décide d'ignorer cette étape possible. Je continue donc sur la piste. A noter que certains randonneurs se garent ici, car le prochain poteau matérialise le point de jonction du circuit en boucle d'une partie de cette rando.

Le prochain poteau le voici d'ailleurs, il est nommé "Aven des Aubes"


A droite direction Soulière, c'est la voie par laquelle je reviendrai tout à l'heure. Mais pour l'instant il faut suivre direction Bardalène, jusqu'au poteau suivant à ce carrefour où l'on quitte dans le virage la grande piste pour aller tout droit.




Suivre St Montan 7,3km


La grande piste forestière ensoleillée laisse la place à un petit sentier ombragé. Celui-ci descend progressivement.




On passe parfois à proximité de bornes qui témoignent du temps où elles servaient à délimiter la propriété des parcelles.



A mesure que l'on descend vers le ravin, l'ombre et l'humidité se font plus présentes :



on est peu à peu enserré par des pierriers ou des parois rocheuses.



On progresse au fond du ravin très caillouteux.



A une intersection il faudra prendre à droite. A une autre bifurcation un chemin part sur la gauche tandis qu'au dessus de lui, soutenu par un muret le chemin balisé continue. Je vous propose cependant de suivre le chemin de gauche pour un petit intermède.



Changement d'ambiance radicale :



Nous sommes dans le lit à sec du ruisseau du Rimouren, que je décide de suivre par la gauche...


... à la recherche d'un accès menant à la grotte de Chirolong à laquelle je suis bien décidée à aller rendre une petite visite.





Rive gauche, sous la ligne à haute tension je remarque une possibilité de monter la pente, c'est partie..

La pente s'avère très raide, dans l'effort je perd mon plan tombé au sol, l'idée m'effleure même de renoncer puis en songeant que je n'aurais peut-être plus l'occasion d'y retourner, j'insiste et tadaaaam, me voici devant le large porche d'entrée de la grotte gardée par un grand micocoulier.


Voici, les photos, cela vous évitera de vous y rendre, la montée, et la descente sont assez sportives ! J'ignore si c'est l'accès habituel ou s'il en existe un autre...

Orifice supérieur à l'entrée

Pour la visite intérieure malheureusement je ne suis pas équipée et d'ailleurs il ne me viendrait pas à l'idée de m'aventurer seule dans les profondeurs. Mais c'est bien dommage, il paraitrait qu'il y a des traces d'anciennes exploitations de phosphate et de guano.




Puis c'est la redescente, au passage je retrouve mon plan perdu à l'aller, et retour par le lit de la rivière jusqu'au sentier y menant pour reprendre le cours normal de la randonnée.




Je reprends à gauche le sentier muletier soutenu par des murets de pierres, pour m'élever au dessus
des gorges.

Ranc de la Lèdre






Ce chemin muletier devrait servir autrefois pour le transport des produits d'exploitation de la forêt (guano, plantes aromatiques, bois de chauffage, charbon de bois...) jusqu'à St Montan.


Valériane


Le lit du Rimouren vers l'aval
J'aperçois au loin une célèbre curiosité des gorges, le Bari Troué, un trou dans la falaise en face coté rive gauche :



Alisier

Gorges vers l'amont
Le Pas de l'Yeuse offre un belvédère sur les gorges, c'est là que je décide d'instaurer le lieu de mon pique-nique.






Ceci fait je repars. Le Pas de l'Yeuse marque la fin du parcours au dessus des gorges du Rimouren. Il faut s'en éloigner par le sud avant de remonter nord-est pour suivre un ravin secondaire dont le nom n'est pas indiqué sur la carte, en direction de St Montan. Bientôt la vue finit pas se dégager et l'espace s'élargir :






Petite pause pour faire connaissance avec les usagers de ces lavandes :








On rejoint un chemin plus large qui nous mène directement au carrefour "Soulière"


Suivre maison forestière 5,7 km

A partir de là il faut suivre le balisage du GR 42 qui part dans un premier temps en direction d'une ferme.




Peu avant la ferme il faut prendre un chemin peu évident sur la droite (balisage coquille St Jacques) qui longe d'abord une vigne. Mes mollets se sont rappelés longtemps de ce GR non entretenu et piquant à cet endroit, à tel point que je me suis demandée si je ne m'étais pas trompée...



Commence alors la longue remontée monotone vers le bois du Laoul et le point de départ, avec de rares trouées permettant de découvrir le paysage.


Donzère - Parc éolien de Roussas
Heureusement la monotonie de ce parcours est interrompue par la scène d'un marcassin se régalant sur le chemin. J'observe de loin pour éviter d'avoir affaire à la maman de cette progéniture si peu farouche.


La voie est libre :





Retour au carrefour "Aven des Aubes" et retour à la maison forestière en empruntant la large piste du départ.


Orchis bouc


Cette randonnée est prévue pour une durée de 5h (sans l'excursion vers la grotte) et une distance d'environ 13km


Il y a moyen de raccourcir en se garant à la cabane des chasseurs, un sentier au Pas de l'Yeuse permet également de couper franchement et d'éviter la remontée monotone à partir de la Soulière. 

Enfin je vous conseille de vous équiper impérativement de bonnes chaussures de marche pour affronter les pierres du fond du ravin de Bardalène, et d'éviter de faire cette randonnée en période de chasse. A cause de la longueur je ne la conseille pas dans sa totalité aux plus jeunes, mais cela reste possible si l'on emprunte les différents raccourcis évoqués ci-dessus. En dernier lieu, si vous voulez faire quelques pas dans le lit du ruisseau, il faudra choisir la saison sèche de juin à septembre et ne pas oublier eau et protection solaire.

Source Géoportail


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...