Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

samedi 2 décembre 2017

Antraïgues/Genestelle : le Château de Craux (Ardèche)


Au programme de cette belle randonnée que je m'étais réservée pour l'automne : des torrents ruisselants au fond de vallées, des châtaigniers, un village perché, un château, une vue magnifique sur les montagnes, des hameaux, le clapas basaltique du volcan de Craux, composé de milliers de pierres... les pierres de ces murettes montées par les paysans avec leurs mains dessus leurs têtes au sommet de la colline. Si cette phrase vous parle c'est parce que l'ombre du poète-chanteur Jean Ferrat n'est jamais loin dans ce pays qu'il a adopté.


Le village d'Antraigues sur Volane surplombe la vallé de la Volane perché sur un piton rocheux granitique. Pour vous garer il faudra le faire à ses pieds. J'ai choisi le parking à proximité de la RD 578, il va me permettre d'admirer le site de la cascade de l'Espissart. Ici avant l'eau c'est de la lave qui s'écoulait provenant du volcan Coupe d'Aizac et se scindant ici en deux pour partir d'un côté vers Mézilhac et de l'autre vers Vals les Bains. 




L'eau du ruisseau des Fuels ne s'écoule et ne tombe du haut de la coulée basaltique que lors des grandes pluies automnales et malheureusement bien que nous soyons au milieu de l'automne, aucune pluie sérieuse n'est encore venue alimenter les cours d'eau en cette grave période de forte sécheresse.

L'autre avantage de se garer de ce côté du village c'est qu'il oblige à grimper ses pentes et permet de découvrir ses ruelles.




Eglise Saint Baudile


Sans l'avoir programmé je tombe en plein milieu des préparatifs de la castagnade du lendemain, le village est bien animé, je ne m'y attarde pas et dévale à nouveau ses pentes de l'autre côté cette fois, sur une calade. Le balisage est déjà présent.



On rejoint ce mat, et la route goudronnée qui passe sous et derrière le village.




Le sentier enjambe une béalière :




La traverser pour franchir le pont sur le ruisseau du Mas.




Au passage une nouvelle béalière




qui alimentaient autrefois en eau le moulinage, qui pourrait être ces ruines à proximité :


Après le pont ce nouveau poteau directionnel "Pont de Gamond" situé à 400m d'altitude. Le GR de Pays file à droite, c'est notre chemin de retour. Pour nous il faut suivre Genestelle à gauche, annoncé à 3,8km


On prend un court instant une piste carrossable

Un oeil en arrière
Avant de s'engager à droite sur ce joli sentier qui va s'élever lentement.





On s'élève donc sur ce vieux chemin parmi les châtaigniers séculaires







Traversée d'un petit ruisseau où coule péniblement un filet d'eau en direction du ruisseau de Bise au bas de la pente



Et soudainement le paysage s'éclaire au moment où il faut traverser ce clapas basaltique. Clapas, c'est à dire tas de pierres, et basaltique car elles proviennent de l'érosion d'une cheminée volcanique, celle du volcan de Craux dont nous sommes sur les pentes. Avec un affleurement derrière le château (zone où la roche du sous-sol est visible), c'est pratiquement tout ce qu'il reste de la présence de cet ancien volcan vieux probablement de 7 millions d'années, .






Des murettes au sommet de la colline


On traverse un peu plus loin un deuxième clapas :




Sur le côté ces quelques sièges écologiques satisferont le randonneur fatigué ou affamé.


Les voisins d'en face


C'est reparti sur ce long chemin, loin d'être monotone.





et c'est le retour des châtaigneraies, où quelques cueilleurs s'activent en prévision de la fête de la châtaigne du lendemain







Un oeil en arrière me permet de voir le chemin parcouru sur les pentes du volcan






Et c'est l'arrivée sur le goudron à un carrefour important




C'est le Col de Genestelle situé à 650m d'altitude et doté d'un poteau directionnel. Nous sommes montés de 400m à 650m d'altitude tout doucement.




La rando continue sur la droite, mais bah... Genestelle est à 500 mètres, je n'aurais peut-être plus l'occasion de revenir par ici.. allez je m'accorde un petit écart pour aller découvrir ce village

Certes il faut marcher sur le bitume mais pour peu de temps et sur une route peu fréquentée




Déjà les premières maisons


Et le clocher de l'Eglise Sainte Marie



L'Eglise présente un réel intérêt à l'intérieur, mais comme bien souvent, c'est fermé.





Le nom de la commune Génestelle, vient de l'occitan genestèla qui signifie "taillis de genêts".





Un prieuré fut implanté au sud de l'église, une bretèche en protégeait l'accès






Ceci-fait je retourne au col de Genestelle véritable carrefour à courant d'air où les feuilles d'automne poussées par le vent se réunissent et s'amoncellent. Suivre Antraïgues à 4,7km.



Là aussi sur le bitume, pas le choix. Mais je croiserai seulement 4 voitures sur 1,5 km jusqu'au Château de Craux.


Une trouée me permet de voir les pentes du volcan ainsi que ma prochaine étape, le château de Craux construit au bord du volcan du même nom






Le château se rapproche, il est entouré de prairies.

Le château dans son environnement par le nord-est




Et toujours des châtaigniers





Et me voici enfin au pied de ce beau château doté de trois tours rondes de tailles inégales. Construit au XIIème siècle, il n'a appartenu dans son histoire qu'à seulement deux familles : la famille d'Ucel, seigneurs d'Antraigues, qui l'ont construit comme relais de chasse et les Sauzet de Fabrias à partir du XVIIIème. Modifié et agrandi au cours des siècles il fut livré au vandalisme et à l'abandon après la mort de la dernière occupante en 1944.


Il était dans un triste état quand au début des années 80 on s'intéressa à nouveau à lui et on le classa aux Monuments Historiques. Une société de sauvegarde est créée, des manifestations culturelles et artistiques s'y déroulent et en 1994 la commune de Genestelle acquiert le château et ses terres et entreprend une longue restauration.

Les tours sont consolidées, un toit provisoire en tôle est installé, les tours sont dotées de nouvelles toitures en tuiles.

La Mairie de Genestelle a permis l'installation d'un couple d'éleveur caprin dans les dépendances du château en vue de l'entretien des lieux. Ils vendent sur place les produits issus de leur élevage (fromage, glace au lait de chèvre, saucisson de chèvre...) et de la culture des châtaigniers.

Bon là ils étaient en livraison...






En 2015 le site est intégré au Geopark de par sa situation aux abords du Neck de Craux, ancienne cheminée volcanique. Les Géoparks bénéficient d'un label de l'UNESCO et présentent un intérêt géologique remarquable.





Si l'on continue le sentier qui passe devant le porche d'entrée, on bénéficie d'une belle vue sur la vallée de la Volane. Et si l'on continue le sentier, des bornes installées dans le cadre du Géopark nous guident à travers les pâturages et les biquettes.



Des toilettes toutes neuves





Antraigues sur Volane




Les chèvres sont plutôt curieuses d'habitude mais celles-ci m'ont snobée et se sont enfuies à mon approche



Le sentier fait le tour des pâturages pour revenir au château


Genestelle


Dans ce paysage de prairies les bornes nous guident
.
Mais une bête sauvage me barre la route, il faudra que je l'affronte avec courage

 Avant cela j'aurai trouvé le lieu de mon pique-nique :



Retour au château pour une ultime visite



La cour d'honneur






Porche d'entrée de la cour d'honneur, accès principal du logis seigneurial

Les écuries


Echaugette


Détail d'une des tours

Des fissures inquiétantes ?


Une autre échauguette

























     
Après le décès de la dernière héritière en 1944, le château fut laissé à l'abandon. L'écroulement du toit ruina les tapisseries des gobelins, le plafond peint. Le mobilier et les plus belles pierres furent pillés.

Pendant sa lente dégradation, un mur intérieur s'écroula. Si on ne peut pas accéder au château lui-même, de larges ouverture permettent de voir l'intérieur et l'avancées des travaux qui se poursuivent.








Après un dernier regard vers le château, but de cette balade, il est temps de repartir et de redescendre sur Antraigues en suivant tout d'abord la route.








L'entrée des jardins au dessous du château dans la pente

Le château dans son environnement depuis le sud-ouest




Poursuivre sur la route jusqu'à l'embranchement "Le Rouge" (615m) où il faut tourner à droite direction Antraïgues à 2,7km



et virer très rapidement à gauche sur ce sentier



A partir d'ici la randonnée sera plus aérienne


On arrive au dessus du hameau de Valgironne








Au bout du sentier prendre à droite

 Sur ce magnifique sentier en descente on bénéficiera d'une vue magnifique sur la vallée de la Volane.




Hameau du Raccourci - commune d'Antraigues






Le sentier est un peu pentu et accidenté. Je comprends qu'il est préférable de respecter le sens de randonnée préconisé, car la montée aurait été plus rude ici.



 D'autant que l'autre intérêt est la magnifique vue que l'on a sur Antraigues en final










Et c'est le retour au Pont de Gamond que l'on traverse dans l'autre sens cette fois. Là on peut soit remonter la calade prise à l'aller, soit virer à gauche, ce que j'ai fait, jusqu'au Pont de la Tourasse, au pied d'Antraïgues. Ici on comprend toute la signification du nom d'Antraïgues, "entre les eaux", entre la vallée de la Volane et celle creusée par le ruisseau du Mas et de Bise.




La Volane, octobre 2016



A cet endroit, aux pieds du village tel un gardien, le rocher du Fromage, un neck basaltique, vestige de la coulée du volcan Coupe d'Aizac qui a envahi ici les vallées autour du village. Les rivières ont ensuite recreusé leur lit.



Le rocher du Fromage

 Il ne reste plus qu'à regrimper au village en suivant la calade qui passe à proximité du rocher. Ainsi se termine une balade magnifique, l'une des plus belles de ce merveillous païs. Et tous ces centres d'intérêts se trouvent réunis par une boucle de 7,5 km pour seulement 330m de dénivelé, autant dire à la portée de presque tout le monde.

Source Géoportail


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...