Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

vendredi 3 février 2017

De St Jean le Centenier aux Balmes de Montbrun (Ardèche)


J'ai plusieurs fois visité les balmes de Montbrun, soit en m'y rendant directement en voiture soit en partant à pieds de Saint Gineis en Coiron. Mais cette fois, en ce mois d'octobre, c'est de Saint Jean le Centenier que je décidais de rallier ce site troglodytique médiéval afin de bénéficier en chemin d'une vue différente et plus panoramique.

Il s'agit d'une courte randonnée familiale sous la forme d'un aller-retour, qui sera forcément rallongée par la longue et intéressante visite du site des balmes et s'il reste encore du temps par la visite de St Jean le Centenier, ancien village fortifié. 





Tout au nord du village prendre la route qui file plein nord à proximité du beau lavoir décoré d'orgues basaltiques locales.


A proximité et à gauche de la route, le poteau "St Jean le Centenier" indique tout droit la direction des Balmes à 3,8km

Au loin le pont sur la Claduègne qui coule plus bas




Pour ce départ pas d'autres choix malheureusement que de suivre la D7 assez fréquentée qui mène à Berzème et Privas. Rappelons que les piétons doivent circuler à gauche de la chaussée par rapport à leur sens de marche... Heureusement un peu plus loin un raccourci plus sécurisé coupe le virage de la route en continuant tout droit. A son extrémité, traverser la route et prendre en face la direction "Jastrie"

On monte au milieu des maisons et plus loin il faudra quitter la direction "Jastrie" pour continuer tout droit et suivre la direction indiquée vers notre but : Les Balmes de Montbrun.


La route se transforme en large chemin recouvert de graviers de basalte. Du côté droit, d'importantes coulées basaltiques :


Du côté gauche la vallée de la Claduègne et plus loin une autre coulée basaltique.



Laissez vous guider par ce large chemin champêtre :





A gauche

En ce début d'automne la végétation est un peu jaunie.




Il faudra ouvrir et refermer deux portails qui protègent les parcs à bestiaux.



Les bestiaux je les aperçois au loin d'ailleurs :








Nul doute on s'élève de façon incessante mais très progressivement et donc de manière très douce.











La route fait des lacets pour s'élever plus franchement. J'imagine qu'il s'agissait là de l'ancienne route principale qui menait de st Jean le Centenier au plateau en passant par le hameau de Montbrun avant la nouvelle route.








la vallée de la Claduègne en face


Route vers St Gineis







Me voilà en vue des Balmes. Un point de vue inédit pour moi qui ai l'habitude d'arriver par l'autre côté. Je profite un instant de la vue.


 










D'ici on ne voit qu'une partie des grottes disposées de façon semi-circulaire à l'intérieur de l'ancien cratère éventré par une explosion.





Un bon repas

J'arrive en vue des maisons de Bas-Montbrun situées au dessus du site.




Arrivés à l'entrée du site, un panneau vous accueille avec une explication sur le phénomène géologique d'inversion du relief dont a fait l'objet le Coiron. Il ne vous reste plus qu'à descendre en suivant le chemin aménagé et ponctué de divers panneaux d'information concernant la géologie ou l'histoire des lieux.

Ce jour là je n'avais que peu de temps à consacrer à la visite de ce site troglodytique original, aussi j'ai rajouté quelques photos prises précédemment.


Les habitations troglodytiques ont été creusées dans les parois d'un ancien volcan éventré par une explosion. Les projections volcaniques accumulées ont formé des tufs aisés à travailler.



Dans ce cratère effondré une trentaine de grottes a été creusée, sur plusieurs niveaux et parfois sur deux étages.Toutes ne sont pas visitables, certaines se sont effondrées, d'autres sont murées ou cachées par la végétation.



Si le site est en libre accès, soyez prudents et respectez bien les panneaux d'interdiction.









Un château occupait le sommet nord du cirque, au sommet de la falaise ci-dessous :




Il n'en reste que quelques pans de murs au niveau du sol. En raison de l'exiguïté des lieux, il est probable que ce castrum ne fut qu'un donjon carré occupé par un représentant du seigneur local.


Un panneau vous explique tout ça










Les habitants ont non seulement creusé des habitations qu'ils ont aménagées mais aussi des bâtiments agricoles ou d'élevage, un four et une chapelle.








Le site a également joué un rôle de refuge pour les huguenots lors des guerres de religion





Au loin St Gineis


En fin de visite il faut remonter puis retour par la même route mais le paysage sera forcément différent dans l'autre sens et sous une nouvelle lumière de soleil couchant.





En descente cette fois







Voici sans contestation possible une véritable balade familiale de part la facilité de l'itinéraire emprunté, un large chemin qui monte progressivement (soyez tout de même prudent sur la route), et de part l'intérêt pédagogique et ludique du site troglodytique. Comptez près de 8km pour 2h30 de marche auxquelles vous rajouterez le temps nécessaire pour parcourir le circuit de visite du site et lire les panneaux et tables d'interprétation. Je vous souhaite une belle découverte ou redécouverte.

Source Geoportail





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...