Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région (et ailleurs parfois) avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26" ou "lenabalades"

---

mardi 12 février 2019

Viviers : la Montagne St Michel (Ardèche)


Sur la commune de Viviers, la montagne St Michel, véritable navire de calcaire au milieu de la plaine jouxtant le Rhône,  accueille en son sommet une statue de l'archange du même nom. Ce n'est pourtant pas la montagne qui pris le nom de son protecteur puisqu'elle était déjà nommée ainsi sur la carte de Cassini qui date du XVIIIème siècle, alors que la statue fut érigée bien plus tard au lendemain de la deuxième guerre mondiale.

Au Moyen-Age la montagne était nommée Montagne de la Garde.

Un petit circuit propose de faire connaissance avec la statue et offre de beaux panoramas sur le Rhône, Viviers et les falaises du Robinet de Donzère et Châteauneuf du Rhône. Mais avant de s'aventurer en son sommet, faisant connaissance avec la montagne dans son environnement.

La Montagne St Michel depuis le Rhône

La Montagne St Michel depuis l'ouest


La Montagne St Michel depuis l'ouest, vue plus rapprochée


La Montagne St Michel depuis l'est

La Montagne St Michel depuis l'est, depuis Château Porcher
La Montagne St Michel depuis l'autre rive du Rhône au sud-est
La Montagne St Michel depuis le sud


La Montagne St Michel depuis le port de Viviers au nord
La Montagne St Michel à proximité de la petite route goudronnée à l'est

Au pied de cette falaise, à la place de cette petite route, il y avait jusqu'en 1840 un bras du Rhône comme le montre cette carte de Cassini. 

source Geoportail

La Montagne St Michel est formée du même calcaire blanc urgonien que les Gorges de l'Ardèche.

Je vous propose maintenant de partir à l'assaut de la montagne, pour découvrir de plus près la statue qui est son emblème et quelques autres curiosités, naturelles ou non.

Vous allez vous apercevoir que comme il s'agit d'une balade que je fais souvent, les photos sont prises à des saisons et des temps différents.

On arrive !

Deux départs sont possibles pour cette randonnée. L'un est balisé, l'autre non.
Pour les deux il faudra vous garer sur le parking du cimetière St Michel.
Pour le départ balisé il vous faudra redescendre sur la route, prendre à droite et la quitter au virage à gauche pour un chemin en montée sur la droite.
Pour le départ non balisé il faudra prendre le sentier à gauche du cimetière. S'il n'y a pas de balisage, le cheminement est évident. Le sentier rejoint un peu plus haut l'itinéraire officiel balisé.

Pour ces deux itinéraires, il vous faudra faire un écart pour trouver un témoignage de l'influence religieuse qu'a eu l'établissement de l'évêché à Viviers vers la fin du IVème siècle et jusqu'à nos jours offrant à la ville un patrimoine religieux important. Vous trouverez ainsi les ruines de la chapelle St Victoret du XIème siècle, pillée pendant les guerres de religion et dans lequel on trouva un sarcophage. 





La prochaine étape nous attend là haut
A proximité du chemin non balisé, un vestige de l'exploitation des lieux :




Comme on peut l'imaginer vu la configuration des lieux, le sentier est parfois assez raide, et parfois il faudra lever un peu plus le genou dans les rochers, ce qui en fait la partie la plus sportive de la balade, mais sur une courte distance.

Un panonceau sur l'avant dernier pallier nous propose par un aller retour d'aller voir l'ange guerrier avant de continuer la balade.

Et après un dernier effort voici de plus près, sur son promontoire de calcaire à 201m d'altitude, l'archange St Michel combattant le démon, allégorie de la victoire du Bien (la religion) sur le Mal. La statue fut érigée par la ville de Viviers après la seconde guerre mondiale pour remercier St Michel d l'avoir épargnée des bombardements de 1944.






La statue est en béton moulé sur place et très dégradée aujourd'hui alors prudence ! Une restauration serait bienvenue.




Le démon terrassé





A proximité vous trouverez une chapelle qui aurait été bâtie au début du XVIème par Collet de St Montan, la chapelle St Michel









De ce promontoire vous bénéficierez d'une vue à 360°

Vue sur le Rhône, sa plaine et les falaises du Robinet

En ligne de crête la suite de la balade





Vue sur Viviers, la ville haute, la Cathédrale, l'évêché






Vue sur le Rhône et son canal




Pont de Viviers, Barrage de Châteauneuf


De l'autre côté du Rhône, Château Porcher et le Navon

Après vous en être mis plein les yeux, il est temps de redescendre pour continuer la balade en descendant sous le promontoire de la statue côté ouest par un passage étroit et raide qui contourne le rocher par la gauche.




Vous passez sous les falaises de la statue et suivez un sentier bien marqué avec quelques beaux panoramas avant de poursuivre sous les arbres en ligne de crête



































En bout de crête une autre belle vue s'offre à nous plus au sud.













Château Porcher devant le col de la Chaudière et les Trois Becs




 


Avant que le sentier ne plonge en sous-bois,







semblant d'abord faire demi-tour, avec quelques belles descentes que les feuilles ou la pluie peuvent rendre glissantes.




Et puis dans un virage, un panneau vous invite à dévier pour vous conduire auprès d'une arche naturelle, trésor insoupçonnable depuis la route dans son écrin de verdure. Ce modeste pont d'arc est le résultat de l'érosion des sédiments calcaires déposés par la mer qui s'est retirée. Une rivière souterraine dont la voute s'est écroulée ou le Rhône ont pu laisser ce vestige.

























La bouche béante de l'arche semble vouloir nous avaler et une fiche rando nous recommande de ne pas s'aventurer trop près en raison d'un risque de glissade. Et si je vous proposais de ne pas écouter ce conseil ?

Seules me suivront les personnes à l'aise avec ce fort dénivelé rendu encore plus glissant par les feuilles. Mais elles seront récompensées par le vue de la deuxième arche, plus petite et frêle mais quand même intéressante :








Sous la première arche



et en descendant encore quelques mètres, elles retrouveront le sentier balisé.





Nous longeons alors le pied de la montagne et sa falaise, jusqu'à arriver à proximité d'un champ, non loin de la D86. Il faut prendre à gauche un chemin qui nous mène sur une route goudronnée. Nous sommes au lieu dit "Romarin". Reprendre un chemin sur la gauche. Nous contournons complètement la montagne St Michel.

Vous pourrez alors vous reposez un instant sur "le fauteuil de la Marquise de Sévigné". Une légende locale veut que l'écrivain attendait ici que l'on vienne la chercher pour l'emmener à Grignan après avoir été déposée en bateau, en ces temps où les eaux de Rhône venaient frapper les falaises de la montagne.





le petit chemin débouche sur un plus grand qu'il faut prendre à gauche.






 Après avoir traversé un champ,


Dans le rétro


 on retrouve la petite route goudronnée qu'il faut prendre à gauche jusqu'au cimetière. 






En résumé une petite balade d'environ 4km un peu sportive mais avec de belles découvertes et de beaux panoramas. On évitera les jours de pluie car les rochers peuvent être glissants et on surveillera les enfants en raison des à pics. 

Source Geoportail


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...