Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

jeudi 8 juin 2017

Autour du Poët en Percip (Drôme)

Le Poët en Percip, ce très modeste village des Baronnies, en bout de route. Le panneau après le Buis au départ d'une route étroite et sinueuse indique d'ailleurs une voie sans issue au bout des 12km annoncés. Il faut aimer la nature, la solitude et les grands espaces pour y vivre.


Le Poët tire son nom de sa position perchée, le mot latin "podium" étant déformé en "poët", mais aussi de Dame Percipia, première seigneur(esse) reconnue par l'histoire, mère de la lignée des Mévouillon.

Sa position dominante permet à ses habitants de bénéficier d'une vue somptueuse sur les prairies, sur la montagne de Banne et sur la longue échine du Ventoux avec une altitude moyenne de 1000m.

Montagne de Banne, à l'arrière le Mont Ventoux

Et c'est ce décor majestueux qui nous attira en ces lieux isolés pour deux jours de randonnée début mai, avec le gîte communal comme point de chute.

Pour notre premier jour nous choisîmes de prendre de la hauteur pour faire connaissance avec notre environnement. Cette randonnée permet en effet d'admirer un panorama exceptionnel du Ventoux au Alpes.

Du village nous prenons la piste carrossable au nord qui mène au Gîte du Lièvre,

D'ailleurs voilà déjà le lièvre

Bravo à l'artiste

 Cette large piste passe au bas de la montagne de la Loube que nous allons gravir un peu plus au nord par le col de Sanguinet. En attendant nous admirons ces beaux champs de lavande prometteurs.



En ce début du mois de mai le soleil était promis par la météo mais c'est un temps plutôt mitigé qui nous accompagne avec de gros nuages gris par endroits, comme au sommet du Ventoux.


La piste se sépare en deux, à gauche elle mène en descente au gite du Lièvre. A noter que le nom de l'habitat pour le gibier est aussi dénommé gîte. Jeu de mots ?

mais pour nous il faut prendre après la barrière la piste de droite plus caillouteuse qui se transforme plus loin en joli sentier en sous-bois.

Buis les Baronnies

La végétation s'éclaircit et nous voilà au col de Sanguinet, 1080m,

On remet les vestes, le vent souffle beaucoup en ce terrain dégagé



avec déjà une belle vue de parts et d'autres.






Un regard dans la direction à suivre nous indique que les choses sérieuses commencent, la montée sur la montagne de la Loube débute et elle va être raide, mais c'est le prix à payer pour de beaux paysages d'altitude.

Direction Col des Tunes


Une fois cet effort effectué, le sentier en versant nord nous fait traverser des milieux différents, une hêtraie d'abord,



puis la garrigue ;




qui nous permet une belle vue sur la chaine de montagnes la plus proche au nord, que nous n'arrivons pas toutes à nommer, et même au delà malgré les nuages qui bouchent une vue plus lointaine.

Plan du milieu le col d'Ambonne à gauche et à sa droite le Plus Haut Serre

Au milieu le Mont Vanige sous un jour inhabituel


Puis c'est l'arrivée au col des Tunes, bien indiqué sur place mais absent de la carte IGN.


C'était trop tentant...


C'est pourtant un carrefour et un lieu de passage important. Nous coupons en effet ici le GR de la traversée des Baronnies doublé du GR91 venant du nord qui part vers le Ventoux au sud en plongeant sur le Poët après la traversée d'un plateau

Plateau que voici photographié du col :

Plateau au dessus du Poët




Un vent froid souffle et c'est du côté sud que nous décidons de s'installer pour notre pique-nique. Près du sol et derrière un bosquet nous trouverons l'abri qui nous permettra même une petite sieste digestive.
Montagne de Banne

Puis vient le moment du départ, nous ignorons le GR et continuons en crête sur la montagne des Tunes cette fois, direction Sud/Est. Quelques montagnes lointaines et enneigées voudront bien alors se dévoiler.


Le sentier oblique un moment vers le nord en descente




 pour remonter jusqu'au sommet matérialisé par une borne, nous permettant encore une vue dégagée des deux côtés, dont une sur le village de la Rochette du Buis que l'on domine :

Borne

La Rochette du Buis
Le Poët en Percip que l'on finit par apercevoir en contrebas

Au loin la magnifique vue sur Mévouillon, village aux hameaux dispersés dont le chef-lieu se nomme Gresse.




 Seul ce minuscule village commémore cette baronnie des Mévouillon qui régna sur toute la région entre l'an mil et le XVème siècle et qui avait construit son fort sur ce rocher que l'on aperçoit au loin et dont la possession fut disputée entre protestants et catholiques.



L'emplacement, ceint au 9/10ème de sa périphérie de hautes falaises, devint naturellement une place de refuge depuis le néolithique, en passant par la tribu gauloise des Médulles, jusqu'à cette dynastie des Mévouillon qui domina les Baronnies, dont un des premiers personnages historiquement identifié est Percipia. Mais la puissance des Mévouillon s'étendit bien au delà des Baronnies, ce qui ne fut pas du gout de Richelieu. Le fort fut démoli et complètement rasé sous Louis XIII et Louis XIV. Aujourd'hui ne subsistent que des traces d'arrimage des murs dans le roc et un aiguier carré  pour recueillir les eaux de pluies





Et c'est l'arrivée en descente à Ville Vieille, autre carrefour important, qui fut autrefois un important point de passage entre le Buis et les Hautes Baronnies. A droite on rentre au Poët, mais il est trop tôt. On continue donc tout droit comme prévu.






Prochain carrefour à gauche, direction Aulan, mais nous n'allons pas si loin. Peu de temps après, au lieu de descendre sur Aulan, virer à droite sur un sentier herbeux en ligne de crête direction sud-ouest. On suit ainsi une clôture tout en bénéficiant d'une vue plongeante sur notre gauche sur le château d'Aulan au loin.

Château d'Aulan


Montagne du Buc




On traverse des pâturages mais pas d'âme animale qui vive, si ce n'est ce renard aperçu par l'une d'entre nous.



  Paysages grandioses et grands espaces garantis.


Nous poursuivons sur la crête du Devès de Costeras, descendons vers le col du Devès et poursuivons à gauche à l'embranchement.


  Le sentier herbeux se fait parfois plus timide mais on suit la clôture qui marque la frontière entre la commune d'Aulan et celle du Poët.




le sentier bifurque naturellement vers le nord et en descente au milieux des pins envahis de cocons de chenilles processionnaires et de quelques sangliers dont l'un des membres de ma troupe photographia l'arrière train en fuite.


Carline à feuilles d'acanthe


Le chemin descend jusqu'au ruisseau du Menon, où nous avons bifurqué à gauche au lieu de continuer comme prévu, mais en s'assurant d'un retour possible sur le Poët

Descente vers le ruisseau


Chevaux au loin



Une mare avant le ruisseau


notre chemin rencontre une belle piste, celle du tour des Baronnies que nous prenons par la droite. Elle nous mène à la route qu'il faudra prendre à droite également, sans crainte de trop de circulation...


Un sentier nous ramène au village plus haut, en passant près d'une fontaine.



Arrivée au Poët en Percip par l'Est, en passant sous la croix de l'aire de la Granière.

Quelques images en vrac du petit village paisible :



Eglise Saint Simon






Une randonnée variée en ce qui concerne les points du vue offerts et la végétation traversée : garrigues de buis et de genévriers, hêtraie, déserts verts de prairies, reboisements de conifères, champs de lavandes et de thym. Elle plaira aux amateurs de grands espaces sauvages. Je tiens ici à remercier le club Randouvèze, à qui nous devons d'avoir fait ce parcours, les seuls à avoir publié les traces de leur randonnée en ces lieux isolés, traces que nous avons suivies presque scrupuleusement. Ils ont ainsi calculés pour moi une distance d'environ 13km pour 540m  de dénivelé.

Voici leur sympathique site, à l'image de leur groupe : ICI

Et le tracé reporté sur fond de carte IGN

Sourge Geoportail

Pour les familles la randonnée peut être aisément raccourcie, soit en redescendant au Poët à partir du Col des Tunes, soit en rentrant au Poët en prenant à droite après la descente de la montagne des Tunes à Villevieille







Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...