Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

jeudi 24 mars 2016

Labeaume : sentier de la Pierre et de l'Eau (Ardèche)

Le point de départ de ce circuit marqué du thème de la pierre et de l'eau, se situe à Labeaume, joli petit village de l'Ardèche méridionale.

Multitude de lieux remarquables ponctue l'itinéraire, ils sont numérotés sur la carte IGN ci-desssous.




1- Le thème de la balade, est bien représenté par le premier des centres d'intérêt du circuit, le village de Labeaume lui-même, puisque celui-ci est blotti entre falaise et rivière.

Très touristique en raison de sa nomination en village de caractère et en raison de la proximité de la rivière où l'on peut s'y baigner, il vaut mieux éviter la haute saison pour en apprécier les charmes.

Labeaume

Labeaume est entouré de falaises ruiniformes, et dispose d'un pont qualifié de submersible sur la rivière la Baume, affluent de l'Ardèche qu'elle rejoint quelques méandres plus loin.

Pont submersible sur la rivière la Baume


Le village de Labeaume est charmant avec ses ruelles pavées, ses vieilles demeures,




...sa fontaine, sa place ombragée, son église au porche atypique (photos prises un autre jour où il faisait clairement moins beau)
































Après avoir visité la ville nous pouvons commencer la balade proprement dite. De la place de l'église, lorsque l'on tourne le dos à celle-ci, prendre la rue en face sur la droite. Au bout prendre à droite et suivre la calade un moment. 




NDLR : "Labeaume en musiques" est un festival estival de musique de renom

On s'élève doucement au dessus des toits et passe à proximité du château perché sur son rocher.




On rejoint ainsi la D245 qu'il faut prendre à droite.



On la suit un moment jusqu'à tourner à droite dans une montée. Pas d'hésitation possible, le balisage est bien présent. On suit un chemin qui passe à proximité de propriétés bordées de jolis murets en pierres.



A un moment le balisage semble se perdre mais il faut bien continuer tout droit sur le large chemin, jusqu'à bifurquer sur cet autre chemin barré par des rochers :



Nous sommes à Champlautier


Sur le chemin on aperçoit au loin la Baume.



Et c'est l'arrivée à une intersection garnie du poteau "Champlautier". Mon itinéraire est sur la gauche mais la rivière et sa proximité m'attirent irrémédiablement vers la droite... Je vais encore être en retard sur mon timing..



Direction Ruoms donc, et le hameau Peyroche...



2- Fontaine, lavoir et rivière
Et bien m'en a pris, puisque au moment où j'avise un sentier qui semble descendre vers la rivière mon pas est attiré par un bruit d'eau qui vient de la roche. C'est ainsi que je découvre un lavoir taillé dans la roche qui recueille l'eau d'un ruisseau sortant d'une faille de la paroi rocheuse. C'est la fontaine de Roudézet.





et un petit pont :




Mais les lieux sont habités :



Cette source alimentait le moulin en contrebas dont il ne reste plus grand chose. Mais le lavoir a subsisté car il a encore servi aux habitants jusqu'au milieu du XXème siècle, avant la généralisation des machines à laver.


Ici est le deuxième grand centre d'intérêt du parcours, avec la rivière en contrebas que je ne tarde pas à rejoindre.


C'est plus calme qu'en été !



Dans le méandre j'observe le travail de la force de l'eau qui creuse sous la falaise.



Je descend jusqu'au niveau de l'eau pour découvrir les restes du vieux moulin et m'approcher au plus près de la rivière.









Des restes de crue

Après cet intermède très apprécié, je rebrousse chemin jusqu'au poteau Champlautier où en prenant tout droit je reprends le cours normal de la randonnée. Je retrouve assez rapidement la route départementale quittée plus tôt, au niveau d'une belle croix sculptée recto-verso et d'une grande et belle bâtisse en pierre.




Une particularité de cette maison : elle a des chenaux en pierres, le thème de la balade est là aussi présent !



Il faut suivre la route sur la droite et 150m plus loin prendre un chemin à gauche (balisage) où on croisera encore une belle croix, celle-ci date de 1775. Prendre alors à gauche (passez à droite de la croix).





3- Ce chemin bordé de longs murets longe la nécropole de dolmens du Ranc de Figère.

Le site possède 21 dolmens (les chiffres diffèrent parfois) sur les 142 répertoriés sur la commune de Labeaume. Les dolmens présentent tous une même architecture : une dalle de chevet, deux dalles latérales, une dalle de fermeture et une dalle de couverture posée dessus. Un tumulus recouvre le tout.

Il faudra s'aventurer hors des sentiers battus pour trouver quelques dolmens.

Voici le premier que j'ai trouvé, c'est le dolmen 6. La dalle de couverture a disparu mais on voit bien le tumulus.



A proximité ce lapiaz. Si les paysages karstiques sont caractérisés par des formes d'érosion souterraines étonnantes, ils présentent aussi des formes de corrosion de surface. Le ruissellement de l'eau créée des rigoles de dissolution plus ou moins parallèles sur les sols calcaires. Ces rigoles peuvent avec le temps créer des crevasses profondes.



Un peu plus loin le dolmen n°7, mon préféré. L'affaissement d'une des dalles latérales lui donne un air penché. C'est auprès de lui que j'ai choisi mon lieu de pique-nique.




Les dolmens ont été érigés il y a 45 siècles pour servir de sépultures collectives.







 Je reprends le chemin et un peu plus loin à droite au bout d'une grande allée, le dolmen n°8 dont la dalle de surface a disparu.





En revenant sur le chemin et en poursuivant on arrive à une zone aménagée où des panneaux nous informent sur le phénomène karstique et les dolmens.




Ici se trouve également les dolmens 9 et 10.
La dalle de couverture de ce dernier s'est brisée en deux




Après les dolmens, prendre le sentier qui démarre à gauche. A cette croix en fer forgé il faut prendre à gauche également.





Le sentier débouche sur un large chemin où se tient un agent de la circulation au lieu-dit "La Plaine" :




Mais ce large chemin il faut l'ignorer, sauf si on veut aller visiter par la droite le hameau de L'Abeille qui vaut le détour mais je n'ai plus le temps ! Je continue donc tout droit sur un nouveau sentier, direction "Chapias" à 1,6km.

Puis nouvelle jonction avec un chemin plus large où il faut à nouveau prendre tout droit.



Au passage des traces d'Homme peu civilisé :





Je passe à proximité d'une mare artificielle à gibiers en me demandant s'il est bien opportun d'avoir installé des ruches à proximité quand je vois la quantité d'abeilles qui s'y sont noyées.







Arrivée sur la D245 où à l'angle du chemin se trouve cette croix en pierre dite "Croix de Cavagnac"



Il faut tourner à droite sur la route et la suivre un court instant. Un groupe de cyclistes me salue au niveau de cette construction pyramidale en pierres construite en la mémoire des hommes de tout temps qui ont du dépierrer sans relâche cette terre pour pouvoir en vivre.



Arrivée en vue du hameau de Chapias au niveau d'un poteau directionnel équipé d'un plan et de cette grande croix de mission en pierre de 1831.



Labeaume est annoncé à 4,5km. Prendre à gauche la montée vers Chapias.

4-Chapias est un petit hameau mais il est riche de sites historiques.





Tout d'abord l'église placée sous le vocable de notre Dame de Délivrance



Chapias fut le théâtre de l'histoire des abbés Sévenier, oncle et neveu, tous deux nés à Chapias et qui exerçaient leur ministère à Valgorge pendant la période révolutionnaire. L'un comme l'autre refusèrent de prêter serment à la constitution civile du clergé ce qui leur faisait encourir la déportation ou la mort. Ils furent contraints de retourner à Chapias dans leur famille qui possédait des propriétés importantes



Mais par mesure de discrétion, car des récompenses étaient promises aux délateurs, il fut décidé que la journée les abbés iraient se réfugier dans un rocher creux à proximité du hameau. Ils étaient ravitaillés par les habitants restés majoritairement catholiques qui leur passaient des vivres par une ouverture naturelle du rocher.




Ce rocher qui reste encore dans la mémoire collective comme "le rocher des curés", nous allons maintenant nous en approcher.




Il faut continuer la route et rapidement un panneau nous indique le chemin à droite. Si par la suite vous hésitez entre la droite et la gauche, pas de panique, les deux itinéraires y mènent.



 Voici donc le célèbre rocher des curés (indiqué par un panneau)



Le rocher fait partie d'un ensemble karstique aux formes étranges,





Les enfants auront plaisir à explorer ce mini bois de Païolive.


5- La Tour de Chapias
Je repars sur la route puis première à droite et peu de temps après, difficile de louper le dernier centre d'intérêt de Chapias : sur une plateforme à la sortie du village, telle un phare au milieu de la garrigue ardéchoise, cette tour de 12m de haut surmontée d'une statue démesurée de la Vierge tenant l'enfant Jésus.





Je m'approche et que vois-je ?


Une porte grand ouverte, ou plus exactement pas de porte du tout, invitation inespérée et inattendue à la grimpette.

"12 octobre 1884 Notre Dame du très Saint Rosaire, Priez pour nous"

Je grimpe-tourne donc rapidement avec l'excitation d'une enfant l'escalier étroit en colimaçon faiblement éclairé par quelques meurtrières. Mieux vaut ne pas être claustrophobe ni trop grand... L'arrivée est plus périlleuse avec une ultime marche plus haute et plus fine et une ouverture exiguë.




Mais franchement, ça valait la peine :


On découvre à 360° un magnifique panorama, aidé de plusieurs plaquettes de lecture du paysage.



Hameau de Chapias

Créneaux

Pas beaucoup de recul pour la photo

Oui il faut redescendre par là maintenant...


 Et l'on reprend à nouveau la route, pour très peu de temps, car il faut s'engager dans le premier chemin à gauche en longeant une mare



On passe devant une propriété où on élève des animaux de la ferme et des lamas






On rejoint le goudron, et entre Linsolas et Les Lauzières, dans un virage à gauche il faut quitter la route pour prendre à droite un sentier direction le Trible


Au Trible, le sentier débouche sur la route, mais il faut suivre en descente le sentier en face.




Arrivé sur le goudron, suivre la route à droite jusqu'à l'embranchement Récatadou.


6- Si l'on veut avoir un point de vue sur les jardins suspendus il faut continuer un peu sur la route. Ignorant cette subtilité, je descend directement en direction de la rivière et ses gorges.



Au croisement prendre à gauche, mais comme la curiosité n'est pas toujours un vilain défaut je choisis de faire quelques pas sur la droite ce qui me permet de découvrir ce chemin taillé dans la roche, et d'envisager de futures projets de balades...




Retour sur la gauche en descente dans les gorges de la Beaume au soleil couchant








Le sentier suit le bord de la rivière, jusqu'au parking de départ.



Le soleil de ce presque-hiver a rehaussé l'intérêt des divers lieux remarquables visités ce qui en a fait une randonnée trois étoiles. Pour vous aussi en profiter, il faudra effectuer quelques 11km avec un dénivelé peu important. Prévoir la journée pour profiter au maximum de tous ces trésors.

8 commentaires:

Irène a dit…

Bonjour, voilà de quoi donner de belles idées de rando. D'ici quelques mois (déjà) je pars en Ardèche 15 jours et j'aimerais me faire de belles randonnées. Vos photos me donnent trop envie. En tout cas, je note se sentier de la Pierre et de l'Eau (déjà le nom j'adore). Merci pour ce partage. Irène

Lena26 a dit…

J'ai vraiment adoré ce circuit, j'espère qu'il en sera de même pour toi Irène, n'hésite pas à revenir pour donner tes impressions. Bon séjour en Ardèche.

zeddam nassera a dit…

bonjour vos ballades et photos donne envie de découvrir cette région,merci,,une petite question cette randonnée dure combien de temps? et le départ ce fait au bas du village? merci

Lena26 a dit…

Bonjour Nassera
la fiche rando disponible à l'office de tourisme, indique une durée de 3h45. Mais je préconise toujours de prévoir beaucoup plus si l'on veut prendre le temps de visiter et de découvrir d'autres choses.
Merci et bonne balade

cindy sakoyan a dit…

Bonjour j aimerai faire cette ballade demain mais j aimerai quelque presition sur le départ même si je sais que c est a labeaume mais c est vague merci

Lena26 a dit…

Bonjour Cindy.
Comme indiqué le mieux est de démarrer de l'église car elle est facile à identifier et à trouver. Lorsque l'on tourner le dos à l'église il faut prendre la rue à droite, ensuite à droite, on suit la calade jusqu'à la route que l'on prend aussi à droite et ensuite je vous laisse suivre les indications, ainsi que le tracé que vous pouvez également trouver sur Géoportail. De ce que je me rappelle c'est assez bien balisé (en jaune et blanc).
Merci de l'intérêt que vous portez à mon blog. Bonne balade, vous m'en direz des nouvelles j'espère.

maddalen64 a dit…

bonjour, je prépare mon séjour pour l'Ardeche, et votre blog est d'un grand soutien !!
merci beaucoup je vous ferai part de mes impressions au retour

Lena26 a dit…

Merci maddalen64 de me faire part de ton intérêt pour mon blog, et si tu reviens me donner tes impressions c'est le summum. A bientôt

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...