Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

mercredi 23 mars 2011

Gras : randonnée d'orientation du 20 mars 2011 (Ardèche)




Las de toujours fourrer notre nez dans les cartes et les livres en quête d'une balade intéressante, nous avons voulu en ce premier jour de printemps tester la balade "clé en main" : l'itinéraire est préparé par l'organisateur, il faudra juste travailler un peu et le repérer sur la carte. C'est le principe de la randonnée d'orientation.Celle-ci est organisée par le club LOUP de Pierrelatte (Loisirs Orientation Union Pierrelatine).

Nous commençons avant le départ par choisir le parcours : oublions les deux parcours VTT et les trois parcours en courant pour confirmés, nous prendrons le plus grand des parcours familiaux en marchant : 13km au mieux, en trois heures au mieux...

Ensuite il faut reporter les balises indiquées sur une carte sur notre propre carte.
C'est le départ : Il faut donc relier les balises en choisissant le meilleur itinéraire, à l'aide de la carte et éventuellement d'une boussole.

La carte est très bien faite et beauco
up plus précise et détaillée que les cartes IGN. Elles sont au 1/15000.





Et c'est parti au péril de notre vie pour un périple où nous aurons à affronter :
D'affreuses bêtes sauvages :


De profonds ravins :
Des traversées de rivière en furie au mépris de notre vie :
Mais nous commençons par du plat sur le plateau du hameau de St Vincent.


Nous promenons tranquillement, doublés par les vélos et les coureurs, à la recherche des balises.







La troisième balise est située près de cette mare.




Les chemins et
les champs sont inondés des dernières pluies :


nous poursuivons parmi les champs de lavande et les vignes.



Nous traversons des hameaux puis la garrigue entrecoupée de murets anciens en pierres sèches...


à faire pâlir d'envie Michel...


A chaque balise un poinçon est appliqué sur notre carton pour preuve de notre passage.
Puis c'est la descente vers Gras. Les arbres fruitiers sont en fleurs et c'est un bonheur pour nos yeux après ce bien long hiver.



C'est une course d'accord, mais la pause pique-nique c'est sacré !

Pique-nique près du pont

Un papillon s'invite. Il ressemble à une feuille. C'est un citron (oui je sais, c'est pas un citron c'est un papillon mais c'est son nom, ah la la qu'est ce qu'ils sont bêtes alors !).
Je regrette qu'il ne se soit pas posé sur une fleur, mais je suis déjà bien contente qu'il ne se soit pas envolé à mon approche !

Nous remontons repus sur le village de Gras, à la recherche de la balise installée près de la chapelle Saint Blaise.




Cette chapelle date du XIIIème et a été restaurée dans les années soixante. Elle abrite un petit cimetière comme je les aime, et m'attarde à prendre quelques photos pour ma collection (tant pis pour le chrono).


L'emplacement de la prochaine balise nous oblige à traverser le village de Gras, nous en profitons pour faire un peu de tourisme dans les rues...





Pique-nique, photos, tourisme... oui oui, nous sommes toujours conscients d'être dans une rando chronométrée !



Après Gras ce sont des sentiers de montagne qu'il faut emprunter, accompagnés par le murmure de l'eau qui dévale de toute part vers le fond du vallon.

nous laissons Gras derrière nous

Une balise près du village

Il a beaucoup plu ces jours dernier et c'est tant mieux.


Enfin il faut grimper. J'ai l'impression d'éliminer tous les excès de cet hiver !

A l'arrivée une petite collation nous attend. Nous avons effectuer le parcours en un peu moins de 5 heures. Nous pensons être bon dernier mais les résultats publiés par le club nous font la surprise de constater que nous sommes en fait parmi les meilleurs du milieu de classement (les premiers ayant dû faire le parcours en courant sans s'arrêter même pour manger).
En conclusion super journée où l'on a pu découvrir une autre façon de randonner. J'ai pu m'assurer que lire une carte n'était pas un problème pour moi. J'ai tout de même trouvé le parcours un peu facile, les itinéraires possibles ne me semblaient évidents, mais peut-être parce qu'il s'agissait d'un parcours pour novices. La boussole ne m'a été que très peu utile.

Notre parcours sur la carte :


mercredi 9 mars 2011

Pierrelatte : la lac de Pignedoré (Drôme)

Aujourd'hui chers parents, un petit tuyau pour occuper vos enfants, lorsque vous déprimez à la maison pendant qu'ils chahutent et que vous ne savez plus quoi faire d'eux : amenez-les au lac de Pignedoré, tout le monde y trouvera son compte et pourra s'oxygéner.


Ce lac artificiel a été aménagé pour accueillir les familles qui veulent se dégourdir les jambes : une piste pour piéton, une autre de skate et une dernière goudronnée, sur laquelle on pourra faire du vélo, du tricycle, de la trottinette, du roller ou de la poussette.. ou les deux en même temps :


Le lac est divisé en deux zones : une pour la baignade et une très grande pour la voile notamment (mais pas que).

La baignade est surveillée en juillet et aout.

Les jolies cheminées du Tricastin sont assez loin pour ne pas penser qu'on se baigne peut-être dans de l'eau radioactive



Il y a aussi et surtout des jeux pour enfants :

dont un où vous pouvez les étendre pour les faire sécher :
Les voisins...

Rappelons que ce lac est le résultat de l'extraction du graviers et du sable nécessaires à la construction de la nouvelle ligne TGV fin des années 1990. En 2000 la gravière a été cédée à la commune de Pierrelatte. Le lac, situé en zone inondable, fut ouvert au public en 2005. 

Accès : Nationale 7 au niveau de Pierrelatte, prendre direction Bourg St Andéol sur la D59. Ensuite c'est chemin de Sérignan (troisième route à droite - mais c'est indiqué).

Pierrelatte au loin

jeudi 3 mars 2011

Nyons : la chapelle de Chausan





La Chapelle de Chausan est située non loin du confluent entre la Sauve et l’Eygues. Comme beaucoup de vieilles chapelles rurales elle est bâtie sur un temple antique qu’elle a remplacé. Des restes de villa gallo-romaine ont en effet été exhumés en 2007 ainsi que des pièces de monnaie romaines à proximité


Cette modeste chapelle, sans clocheton, coincée entre trois cyprès plus que centenaires, coiffée d’une modeste croix de fer perpétue le souvenir de l’ancienne église de Chausone et du monastère Cluniste qui lui était contigu.




L’église fut plusieurs fois ravagée et modifiée au cours des siècles. Les ruines furent acquises par la famille Duclaux qui entreprit en 1647 de rebâtir un lieu de culte. Les travaux ne furent terminés qu’en 1777.

Les contreforts de part et d’autre de l’entrée de la Chapelle seraient les restes d’un mur d’enceinte. Des fouilles ont en fait révélé un enchevêtrement de murs.

Le Domaine de Chausan
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...