Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

samedi 31 janvier 2009

Montbrison Sur Lez : la Viale


Merci les grèves qui me permettent d'aller balader avec mes enfants ! D'autant que le ciel nous offre aujourd'hui un ciel magnifiquement bleu, même s'il fait assez froid. Peu importe, on prend les bonnets.
Montbrison est un petit village d'une trois centaines d'habitants, constitué de plusieurs hameaux. La balade d'aujourd'hui emprunte une partie d'un sentier botanique dont les panneaux informatifs ont été élaborés par Marie-Hélène Le Roux passionnée de botanique.
Départ au panneau devant l'église. Notre objectif : La Viale.

Contournez l'église par la gauche et suivre la route qui traverse les vignes jusqu'au carrefour où le poteau "les côtes" annonce une altitude de 356 mètres et une distance de 3km jusqu'à La Viale. Prendre le chemin de droite qui longe la vigne et la chênaie. Il faut suivre le balisage n°98.

La route est quelque peu caillouteuse par endroit, quelques grandes étendues de roches, pour ce début le terrain est plat et très agréable.

Genévrier cade




Le calvaire
En bout de chemin nous débouchons sur la chapelle du prieuré (XIème), qui fut l'église principale du village jusqu'en 1791. Trop excentrée elle fut abandonnée dès l'inauguration de l'église St Blaise.



Ce site fut occupé dès l'époque antique.

Ici débute le chemin botanique qui suit dans un premier temps la rivière située en contrebas.






A partir du Prieuré, le chemin devient carrossable. Cela grimpe doucement, entre vignes, garrigue et lavandes.


Euphorbe










A la bifurcation, il faut descendre à gauche et traverser le ruisseau. Là nous sommes dans l'ombre de la montagne et le chemin monte en lacets. Je croise les doigts pour que ma fille ne se décourage pas.

Un ancien puits

On aperçoit le sommet enneigé de la Lance

On passe devant des ruines. Mieux vaut ne pas s'approcher, cela peut être dangereux.

En passant dire bonjour au gentil paysan qui vous regarde l'air soupçonneux des fois que vous voudriez lui voler des truffes.


Dans une ultime montée, prendre le sentier à gauche qui indique la direction de Montbrison. Nous sommes à la Viale (525m). Un autre itinéraire consiste à continuer tout droit pour faire une boucle plus importante. Moi je décide de longer les ruines du château et de rentrer.

La Viale, c'est l'ancien village fortifié de Montbrison, protégé par une enceinte et un fossé, il comptait 300 habitants au XVème siècle. Le village fut petit à petit déserté pour les terres cultivables de la plaine.


Ça et là subsistent les ruines des maisons des paysans qui s'étaient regroupés autour du château.















Nous quittons un instant le sentier pour faire un détour à la table d'orientation. La vue pourrait être magnifique, malheureusement le temps est brumeux à l'horizon aujourd'hui.

















Le sentier débouche à découvert sur une bifurcation. Aucune signalisation.

Nous décidons de suivre le chemin large qui descend au lieu de continuer tout droit. Effectivement nous débouchons plus bas sur le poteau "les Côtes", la boucle est bouclée. 3,7 + 2,9 = 6,6 kms

Au final ce fut une très belle balade pour les yeux et de plus intéressante au niveau botanique et historique, à refaire en juin pour avoir le plaisir d'admirer les beaux champs de lavandes en fleur.

PS : mon fils tient à préciser que c'est lui qui a pris la photo suivante :

dimanche 25 janvier 2009

Nyons : Vue du haut de Garde-Grosse (Drôme)

Garde-Grosse c'est la plus haute montagne autour de Nyons et avec son sommet coiffé d'une antenne on ne peut la louper. Elle culmine à 944 mètres.


Moi j'y monte en voiture, mais les plus courageux peuvent y monter en VTT. La route est étroite et sinueuse, j'espère ne pas trop rencontrer de véhicules en face. Après le col La Croix, vue l'absence de traces dans la neige, je suis la première à passer ce matin et il faut parfois que je m'arrête pour faire le ménage sur la route et dégager quelques pierres et branches.



Voilà le sommet, cela faisait un moment que je n'y étais pas montée. C'était le moment idéal avec la belle matinée ensoleillée qui n'annonçait après la pluie d'hier. De plus il n'y a pratiquement pas de vent ce qui est appréciable sur une hauteur.


Le mont Ventoux apparait à l'horizon mais seul son sommet enneigé se détache vraiment, le soleil qui se lève derrière le plonge dans le sombre.





De ce côté la vue est lointaine et l'on aperçoit les montagnes enneigées du Massif-Central.

De l'autre côté, la plus proche haute montagne enneigée est le Mont Angèle.

Nyons bien protégée dans son nid de montagnes :


Au sommet il y a donc le fameux pylône des télécommunications, mais également un poste de surveillance des incendies.

J'emprunte un moment le sentier balisé n°50, quel plaisir de marcher dans la neige craquante et de respirer le bon air pur.





Le sommet de Garde Grosse accueille également un site de décollage pour parapentes ou deltaplane.




Comme il fait bon je décide d'ouvrir une BD et de lire un peu au soleil mais comme le lieu situé sous une antenne ne me parait pas l'endroit idéal (simple principe de précaution bien sûr) je descend au col La Croix pour me garer.














Et comme décidément il fait très beau, j'emprunte pour la première fois en hiver le sentier des Bois de Lumière.









Il a fait froid !













jeudi 1 janvier 2009

Vinsobres : les vignes et les oliviers

Vinsobres : vin et sobre, comment peut-on associer ces deux mots incompatibles pour en faire un nom de village ?


Je ne me rappelle pas avoir été déçue par une balade jusque là, il fallait bien que cela arrive un jour ou l'autre.


Il s'agissait de suivre la boucle 56 du dépliant "Promenade et randonnées" qui présente 40 circuits sur plus de 350 km de pistes balisées en Drôme provençale. Piste et balisée, voilà où le bas blesse. La piste c'est une bête route goudronnée. Même si celle ci est peu fréquentée, ce n'est quand même pas très agréable de marcher sur le goudron.




Et puis on a perdu le balisage, et puis il faisait froid et puis marcher au milieu des vignes au bout d'un moment c'est monotone, et puis on entendait les chasseurs de très près, et puis le paysage déçoit à la vue des nombreux gravats déposés ça et là par des gens peu concernés par la pollution visuelle.















J'espère au moins que ma première balade de 2009 ne sera pas à l'image des suivantes...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...