Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

mercredi 25 avril 2012

Les Baux de Provence : le château des Baux (Bouches du Rhône)

Je fais une nouvelle exception au titre de mon blog pour vous faire partager un lieu que j'ai particulièrement apprécié en tant qu'amatrice des temps médiévaux (en faisant abstraction toutefois de l'aspect mercantilisme touristique qui règne inévitablement sur les lieux). Car ce n'est ni en Drôme ni en Ardèche que je vous emmène aujourd'hui. Et non seulement je fais une infidélité à mes deux départements de prédilection mais j'aggrave mon cas en vous emmenant dans une autre région administrative.

Nous voici donc aux Baux de Provence, dans la région Provence Alpes Côte d'Azur.

Les Baux de Provence est un village situé sur un éperon rocheux...



 

...du massif des Alpilles.


Paysage des Alpilles


S'il est remarquable, c'est pour avoir conservé son aspect médiéval et pour sa forteresse ruinée autour de laquelle le village s'est bâti. L'ensemble est d'ailleurs classé monument historique.




Si la visite du village est gratuite (attention, pas le stationnement à proximité), la visite des vestiges de la forteresse est accessible au prix de 9 euros. Attendu que nous sommes restés presque 5 heures sur le site, je considère que nous en avons eu pour notre argent. Car l'acquittement de cette somme vous donnera droit à :

1/la visite des vestiges de la forteresse commentée par un audio-guide (remis sans supplément en échange d'une pièce d'identité). Tout le monde peut ainsi consulter à son rythme l'audio-guide en le collant à son oreille (donnant parfois la fausse impression désagréable que tous les touristes sont collés à leur téléphone portable !)

 



 
Du haut de ce promontoire rocheux, les populations ont eu le double avantage de pouvoir s'y retrancher tout en observant les lieux alentours.

Le rocher a servi d'assise et de prolongement au château. Occupée pendant plusieurs siècles (du Xème au XVIIème) la forteresse fut démantelée deux fois et il y eu plusieurs campagnes de construction. Pour ces raisons, il faut souvent un œil affuté pour distinguer la roche naturelle de celle sculptée par l'Homme et pour réussir la lecture de cet édifice.





 

 C'est pour cette raison que j'ai beaucoup apprécié les illustrations montrant les lieux dans la situation et l'état où ils devaient être à l'époque médiévale. Cela permet de se faire une idée beaucoup plus précise et concrète du château de l'époque en le mettant en parallèle le château présent avec les illustrations.




Le donjon : logis du seigneur il fut édifié sur quatre niveaux au XIIIème siècle.
















Et je passe sur le reste rapidement car je ne peux pas tout montrer mais sachez que vous pourrez voir les vestiges des pigeonniers du château, de la maison du four, de la tour sarrasine, de citernes, de silos à grains, de maisons troglodytes etc...

Pour terminer cette partie, je rajoute simplement que le château fut définitivement démantelé en 1631 sur ordre de Richelieu (encore lui).


2/ des animations médiévales : démonstrations de tirs d'armes médiévales et de combat, ainsi qu'une initiation au tir à l'arc et à l'arbalète...




Le trébuchet




















Où  l'on vous expliquera par une démonstration le fonctionnement de trois armes de jet : le couillard, le trébuchet et la bricole.

Où il faudra donner de votre personne...

 























Une quatrième machine d'assaut, le bélier : "cette machine de siège permet de défoncer les lourdes portes et les remparts des forteresses. Le bélier est constitué d'une longue poutre armée d'une tête de fer suspendue horizontalement en équilibre par des chaînes et mue d'avant en arrière par les assaillants"


 où l'on vous présentera Alix des Baux, dernière princesse régnante des lieux.


3/un panorama unique sur les Alpilles que la forteresse dominait du haut de son piton rocheux.

Le plateau des Baux, éperon de roche calcaire d'un blanc éclatant, est l'un des derniers contreforts méridionaux du massif des Alpilles. 



De là la vue s'étend jusqu'à la Camargue et la plaine de Crau.









 
Sur le plateau très exposé aux vents, se trouvaient deux moulins, privilèges du seigneur des Baux, où les paysans venaient moudre leur blé contre paiement d'un droit d'usage. 












De plus près la vue se porte sur les imposantes oliveraies qui constituent avec la vigne l'agriculture principale de la vallée des baux. Huile et olives de la vallée des Baux sont classées Appellation d'Origine Protégée.



Une dernière chose avant votre visite : les mini-jupes et talons hauts sont déconseillés. Le lieu est assez accidenté et par ailleurs mieux vaut ne pas être sujet au vertige pour la visite de certains endroits.










A bientôt avec je pense une visite plus précise du village même des Baux de Provence.

vendredi 13 avril 2012

Marcols les eaux : le sentier des Marcolais (Ardèche)





Alors qu'une nouvelle saison de balades se prépare, je me rends compte que je n'ai pas fini de publier toutes les balades de la saison 2011 !

En voici une effectuée fin aout avec une amie qui souhaitait me faire partager les lieux de ses vacances d'enfant, souvenirs curieusement très similaires aux miens, notamment de part la proximité géographique mais pas seulement.

Et c'est avec passion qu'elle m'entraine sur le sentier dit "des Marcolais" qui non seulement me permet de découvrir les alentours du village mais également le passé agricole et industriel des habitants de la vallée pour qui l'eau jouait un rôle essentiel.

Ce sentier longe la Gluèyre jusqu'au hameau de Mauras.


Et c'est parti pour une boucle de 4km.

Araignée du matin en chemin


Le sentier débute au centre du village, près de la fontaine. Suivre la route principale et prendre la direction de Mézilhac. Puis on bifurque en prenant une petite route à gauche direction hameau de Mauras.

Pas de panique le sentier est balisé.





Le sentier est ponctué de panneaux informatifs sur la vie passée des habitants de la vallée.

Nous voici devant celui placé devant l'ancien moulinage de Labrot qui nous informe sur l'activité du moulinage qui s'implante dans les vallées ardéchoises au 18ème siècle.


Le moulinage de Labrot


 Cliquez ici pour un article plus complet sur l'activité du moulinage à Marcols.


Bientôt il faut quitter la petite route pour suivre un sentier à gauche en contrebas.


Et c'est plutôt champêtre !



Il faut traverser un ruisseau. C'est l'occasion de nous parler des béalières, un système d'irrigation traditionnel fait de petits canaux qui permet en région de pente d'emmener l'eau des sources et des rivières jusqu'aux parcelles pour les irriguer.







Colchique dans les prés, ce n'est pourtant pas la fin de l'été !









Un panneau nous informe de l'évolution de l'agriculture et de l'élevage dans la vallée. Dans le temps les terrains pentus et difficiles d'accès étaient entretenus par les agriculteurs, producteurs de fruits, de céréales ou de pommes de terre. Aujourd'hui ce sont les brebis qui fournissent ce travail.


Et après 3 km, nous arrivons au hameau de Mauras où vit une trentaine d'habitants.

A Mauras le vieux moulin à farine a été restauré.Jusqu'aux années 50, les fermiers amenaient ici le blé qu'ils cultivaient sur leur propres parcelles.







Le blé était moulu à l'aide de meules en granit.

Le moulin de Mauras annonce le but de la balade, il est temps de s'en retourner, soit pas le même chemin, soit en empruntant la petite route très peu fréquentée.




L'itinéraire du sentier des Marcolais

Bof la couleur...

Voilà, c'est mieux !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...