Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

mardi 23 avril 2013

Mézilhac : marché de la myrtille (Ardèche)






Chaque deuxième samedi du mois d'aout depuis 2005, Mézilhac, petit village du plateau Ardéchois, célèbre ce petit fruit appelé ici "la perle bleue", riche en vitamines et minéraux.

On la retrouve dans tous ses états : fraiche, en confitures, tartes, glaces... Divers restaurateurs partenaires la mettent à leur carte et divers animations sont proposées ce jour là :

- Balades thématiques 
- Démonstration de ventilation des myrtilles
- Expositions
- Randonnée pédestre
- Initiation à la cueillette au peigne
...




A l'arrivée inutile de s'engager dans le village coupé à la circulation, un pré est transformé en parking pour l'occasion. La foule présente ce jour témoigne du succès de cette manifestation. Tant de monde est plutôt inhabituel sur le plateau, et d'habitude c'est plutôt pour la tranquillité que je viens par ici.





Le marché se tient sur la place de l'église, pas difficile à trouver dans ce village d'une centaine d'habitants.





Je tiens à faire le ramassage des myrtilles au peigne qui nous est proposé. Il faut s'inscrire, une navette est prévue toutes les 1/2 heures. Le moment venu un mini-bus nous amène sur les pentes du Montivernoux à Lachamp-Raphaël. Un champ y est balisé pour la cueillette. 





Une petite démonstration avant de commencer et comme souvent, le geste semble facile de la part d'un habitué, mais quand il s'agit de le faire soit-même c'est beaucoup moins aisé. Le peigne s'emmêle dans les branchages, les baies tombent à côté du récipient. Le geste doit être précis et rapide et l'inclinaison correcte. Mais quel bonheur d'entendre le bruit des myrtilles rouler au fond du seau et de voir ce dernier se remplir beaucoup plus rapidement qu'avec une cueillette à la main. 



La demi-heure passe très vite et le mal de dos s'installe. ll faut partir en laissant sa cueillette aux paysans. En effet on ne peut pas emporter le fruit de son travail. Les producteurs veulent nous sensibiliser par là aux conditions difficiles de la cueillette ainsi qu'au fait qu'il ne faut pas ramasser ce fruit sans autorisation car cela leur enlève une partie de leurs revenus.


Ramasser les myrtilles au peigne est plus rapide mais demande un travail de tri plus important. Pour cela on utilise une machine à ventiler. Une démonstration nous est proposée mais elle a tellement de succès que nous ne pûmes y assister. Heureusement que je l'avais déjà vu fonctionner quelques années auparavant. Une machine actionnée à la main trie les feuilles, brindilles et insectes indésirables par ventilation, ce qui n'empêche pas un dernier tri à la main sur un tapis roulant. 





Il a fait très chaud ce jour là et la fontaine près de l'église a été très sollicitée.

Nous repartons les bras chargés de produits locaux, miel, farine et confiture de châtaignes et de myrtilles bien sûr, et nous avons même retrouvé notre vendeuse de confiture de lentilles.

Nous nous arrêtons un instant au pied de ce monument érigé en mémoire aux 21 victimes de l'accident d'avion qui eut lieu le 21 janvier 1971 en pleine tempête de neige lors de cet hiver célèbre pour sa rigueur. Outre des militaires, cet avion transportait des scientifiques atomistes, les plus grands cerveaux de l'époque en la matière, d'où des rumeurs de sabotage. L'avion recelant des documents top secrets, on imagine les remous crées à l'époque par l'arrivée des gendarmes qui sécurisèrent les lieux mitraillettes à la main.






Ce monument commémoratif a été érigé par l'association "Les Ailes Brisées", une association d'entraide aux aviateurs blessés en service aérien et à leur famille.

Une journée gourmande et très intéressante, recommandée aux amateurs de spécialités locales.

Cette année le marché aura lieu le samedi 10 aout 2013. Programme ici.


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...