Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

vendredi 25 octobre 2013

Gras : la Dent de Rez - circuit court (Ardèche)



A cheval sur les communes de Lagorce, Gras et St Remèze, le massif de la Dent de Rez constitue le point culminant de la basse Ardèche avec ses 719m d'altitude.

Le massif de la Dent de Rez fait l'objet d'un arrêté préfectoral en vue de la protection du biotope. En effet les falaises du massif favorisent la présence d'oiseaux dont 75 espèces nicheuses ont été recensées. Les parois calcaires ainsi que les pelouses abritent également une flore variée parmi laquelle des plantes rares comme des orchidées ou la corbeille d'argent à gros fruits. L'arrêté préfectoral de protection s'inscrit dans le cadre du réseau européen Natura 2000.

Les lieux sont très fréquentés par les randonneurs. De grande boucles de randonnées sont possibles, celle présentée aujourd'hui est dans la catégorie facile, en raison de la présence de ma fille et de son gout modéré pour la marche d'une part mais également de gros nuages noirs qui nous ont incité à écourter la sortie...

Pour se rendre en voiture au point de départ, depuis Larnas, prendre direction st Remèze / Vallon pont d'arc. Après avoir traversé le hameau de St Vincent, puis celui des Hellys, prendre à droite une petite route (panneau Dent de Rez). A la fourche du hameau de Reynouard prendre à droite. Très rapidement un panneau à gauche matérialise le départ à pied vers le sommet du massif. Se garer dans l'herbe.

On démarre sur une route carrossable Pour l'instant il fait très beau...



 L'itinéraire est balisé jaune et blanc. En chemin nous croisons le poteau "Gerles" à partir duquel on peut redescendre sur St Remèze. Nous nous poursuivons tout droit.







Puis nous arrivons au poteau "col d'Eyrole" qui pointe la falaise vers laquelle il faut bifurquer pour grimper au sommet du massif. Au passage cette ancienne bergerie restaurée :




Puis c'est la montée.







Et l'arrivée au sommet après avoir franchi un escalier naturel dans la paroi.



Le contraste est grand. Abrités par la falaise et exposés plein sud durant la montée, nous découvrons maintenant le vent et de gros nuages noirs jusque là camouflés par la paroi rocheuse. Enfin pour l'instant le soleil perce encore et nous laisse découvrir un large panorama à 360°.

Historiquement le massif de la Dent de Rez était pâturé de moutons qui entretenaient les pelouses. Le dernier ovin parti, le buis s'installa et colonisa les lieux. Depuis plus de 10 ans le programme Natura 2000 a permis la mise en place d'une collaboration entre propriétaires et éleveurs pour la mise en place d'une association foncière pastorale dont le but est l'entretien des pâturages par la présence de vaches et de chevaux. En ce qui nous concerne en ce début octobre nous ne trouverons pas de vaches, seulement des traces nous indiquant quelles sont passées par là.

Plus loin nous arrivons à la table d'orientation. c'est une belle table très réussie posée sur un socle en pierres. Elle a été inaugurée le 8 juin 2013 après avoir été installée dans l'hiver. 





Cette table nous permet de mieux observer le relief de la vallée du Rhône aux Cévennes. La vue est magnifique, même si le Ventoux une fois de plus n'est qu'une silhouette que l'on devine au loin en raison des nombreux nuages. 

Hameau de St Vincent - commune de Gras


A proximité de la table se trouvait un vieux signal géodésique tout rouillé qui n'était plus fixé au sol. Il marquait le point culminant de ce belvédère qu'est la Dent de Rez. Devant sa dangerosité il a été retiré. Seule une borne en pierre subsiste à l'endroit où il se trouvait.

A partir de là on tourne le dos à la falaise et l'on s'éloigne de celle-ci. A l'embranchement, tournez à droite (poteau "Dent de Rez" direction Gogne, 2,3km). 




La vue se dégage côté est.

Le village de Gras




Le chemin descend doucement vers le hameau de Gogne que l'on aperçoit :



Avant d'arriver au col, je suis arrêtée par des dizaines de mante religieuses qui fuient dans les herbes à notre approche. 



Mante religieuse et son oothèque

C'est l'arrivée au col de Gogne, au carrefour de plusieurs itinéraires. Le poteau indique "Laulagnier".






Nous ne sommes plus qu'à 448m d'altitude. Nous croisons des chevaux au trot (ça c'est cool) et une troupe de quads bruyants (ça c'est moins cool).





Il viennent de la piste carrossable que nous allons prendre pour couper court à cette balade, car la température s'est bien rafraîchie et nous souhaitons rentrer. En principe l'itinéraire se poursuit sur le hameau de Gogne mais nous prenons donc la direction inverse.





Nous longeons cette fois les falaises d'en bas. Le retour se fera en chanson pour faire patienter ma fille, car il est vrai que cette partie sur piste n'est pas très intéressante et un peu longuette... Elle nous ramène à notre point de départ.



Une jolie balade de 7,5km à privilégier je pense en juin ou juillet au moment des lavandes pour apprécier le patchwork que forment les champs au lointain et pour faire la rencontre des troupeaux qui entretiennent les lieux. 





Source IGN

lundi 21 octobre 2013

Gluiras : "la voie Romaine" (Ardèche)


Gluiras est une petite commune du canton de St Pierreville dans le parc naturel des Monts d'Ardèche. Elle est bordée par deux rivières, La Glueyre et l'Eyrieux. A 800 m d'altitude au dessus de la vallée du même nom elle bénéficie d'un large panorama sur la vallée du Rhône et les Alpes.

Gluiras compte actuellement une quatre-centaines d'habitants mais il y en a eu jusqu'à 3000 dans la première moitié du 17ème siècle.

La balade d'aujourd'hui est nommée "voie romaine" car elle emprunte des vieux chemins pavés. L'origine romaine est cependant contestée. Il s'agirait plutôt d'un vestige de voies royales, ces axes de circulation construits sur ordre de Louis XIV qui quadrillaient la région des Boutières et permettaient aux compagnies de Dragons d'aller mater la résistance protestante dans un territoire inaccessible, fait de vallées encaissées et de montagnes escarpées. Ces persécutions sont nommées Dragonnades.

La balade est annoncée en catégorie facile et ne dure qu'une heure et demie sur un faible dénivelé. Une promenade en somme !

Il faut se garer sur la place de la mairie...




... et prendre la rue qui passe devant l'église.


Au bout il faut prendre à droite et passer devant le lavoir.








On arrive à une épingle où se trouve une croix, il faut continuer en face et passer devant une propriété dont le jardin abrite une faune et une flore particulière









On dépasse les maisons de ce quartier nommé la Chapelle et dans le premier virage à gauche la vue se dégage pour nous permettre d'apercevoir sur le versant d'en face le village de Chalencon.

A la fourche, prendre le chemin de gauche. Le retour se fera par le chemin de droite...

On entre dans la forêt





Puis la vue se dégage à nouveau...



L'itinéraire est bien balisé, nul besoin de le détailler :



Nous arrivons au hameau du Haut Vernet






à l'inventaire : une vieille maison qui parait inhabitée, une source captée bien protégée par un périmètre de sécurité et ce que je pense être les restes d'un vieux cimetière protestant. 





Nous continuons sur un chemin herbeux très agréable. A nouveaux la vue se dégage, et Chalencon se rappelle encore à nous... 




Il faut continuer tout droit...




A l'entrée d'une nouvelle forêt, il faut bifurquer à droite en descente, direction le hameau "le grand chemin". Un nom évocateur qui nous rappelle encore la présence passées de voies de communications importantes en ces lieux.




On serpente entre les arbres, en suivant des murets, puis on traverse une obscure sapinière.






Au sortir de la forêt, vue sur la vallée de l'Eyrieux :



En fin de descente, le sentier débouche sur un chemin qu'il faut prendre sur la droite. On arrive aux maisons du Grand Chemin. Une vieille dame et vraisemblablement son fils rentrent quelques chèvres qui pressent le pas, des chats sagement couchés assistent au spectacle L'appareil photo me démange mais pour capturer l'instant sur le vif il faut être rapide, ce qui est incompatible avec la politesse de leur demander l'autorisation...

Plus loin le chemin carrossable continue en épingle à droite, mais il faut couper en face sur une voie caladée, une partie de cette fameuse voie qui n'a de romaine que le nom.





















 La prochaine fourche est celle du départ, il reste à rentrer à Gluiras le soir approchant par le même chemin qu'à l'aller.







Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...