Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

samedi 19 décembre 2015

Gras : la Dent de Rez - circuit long (Ardèche)

Il y a quelques temps, alors que le dernier né de ma progéniture daignait encore nous accompagner dans nos balades, nous avions déjà effectué l'ascension de ce point culminant de la basse Ardèche. Mais s'agissant alors d'une randonnée familiale à 6 jambes dont 2 petites, nous n'avions opté que pour le petit circuit. Aujourd'hui les deux petites jambes ayant manifesté très peu d'enthousiasme à réitérer l'exploit, nous décidons de retourner à deux sur les lieux pour s'attaquer cette fois au circuit dit long d'une distance de près de 13km.

La Dent de Rez est une randonnée incontournable de la région, l'itinéraire est repris dans de nombreuses fiches rando. A ce titre il est très bien balisé.

Autre nouveauté cette fois, au lieu de nous garer aux Reynouard, nous nous garons comme le prévoit notre fiche de rando, plus loin du massif, sur le parking de l'école du hameau de St Vincent (commune de Gras), locaux qui abritaient précédemment un fauniscope dont il est dommage d'en entendre parler seulement pour apprendre qu'il n'existe plus...

Le panneau de situation de la randonné nous accueille. Face au panneau il faut prendre à droite, mais au lieu de continuer sur cette route goudronnée qui vire à gauche, continuer tout droit pour prendre un sentier dans la garrigue qui tourne lui aussi très rapidement sur la gauche. A droite ce sera le sentier du retour...

Objectif en vue


ce sentier longe un moment la route. A sa droite le vallon de la Nègue par lequel nous reviendrons.


Et au loin, vue sur la chapelle restaurée au dessus du village de Gras. Je n'ai pas trouvé son nom...



Et droit devant notre but, ici aux alentours du cimetière de St Vincent.




On contourne st Vincent par le hameau de Brechon, où se trouve le poteau du même nom. Suivre tout droit St Remèze par Gerles annoncé à 2,3km.



Quelques fleurs subsistent en ce début novembre chaud. Ici la fleur de laitue sauvage :


Au loin l'église St Vincent du hameau du même nom :



Nous arrivons en vue du hameau des Reynouard



Hameau des Reynouards



Au hameau on tourne à droite pour bientôt prendre une piste à gauche qui monte au col d'Eyrole. Le menu un peu sportif commence, là c'est l'apéro.








Au carrefour de Gerles, prendre tout droit et passer la barrière. On entre ici dans un secteur où espèces végétales et animales sont protégées.


 Au pied de la falaise se développe une belle chênaie pubescente.


La piste monte progressivement jusqu'au col. On peut admirer en chemin les falaises de calcaires urgonien qui abritent de grands corbeaux et où la présence de vautours percnoptère a pu être observée par le passé.

Arrivée au col, où une vieille bergerie a été restaurée, il faut prendre à droite en direction de la falaise et de "Gras par la Dent de Rez".



La montée est plus raide. Au passage, cette mante religieuse marron :


Le sommet est proche.



Un coup d'œil en arrière :



Il va falloir atteindre avec prudence le plateau par un passage étroit à travers la barre rocheuse.




Et l'on atteint le plateau, avec une belle vue vers le sud.







Cet ultime effort et la vue magnifique nous incitent à trouver par là notre lieu de pique nique, au bord de la falaise, aux premières loges. 




Cactus raquette

Après cette pause nous repartons après avoir croisé un groupe de randonneurs conséquent qui fait le circuit en sens inverse. Cela se bouscule un peu pour eux à la descente en raison de l'étroitesse du passage qui n'autorise qu'un randonneur à la fois. 

La rando se poursuit sur le plateau au milieu de la lande. La végétation a fait l'objet ici d'un débroussaillage afin de préserver des zones de milieux ouverts et de favoriser les espèces qui apprécient les pelouses sèches sur calcaires. Les propriétaires de terrain se sont réunis en association foncière pastorale afin d'autoriser des éleveurs à y faire paître leurs animaux, permettant à ce paysage modelé par des millénaires de pastoralisme de perdurer.



En chemin une table d'orientation propose de nous attarder un moment pour découvrir les sommets en vue.



Ce n'est pas le jour idéal pour observer les montagnes, la brume a envahi les vallées au loin. Mais en temps normal on aperçoit les reliefs du Gard, les Alpes, les Baronnies, ainsi que les Cévennes.

Seul le mont Ventoux a sorti sa tête du brouillard :




une fois le plateau traversé, il faut suivre la direction Gras proposée par le poteau de l'embranchement "Dent de Rez".



Gras est à 4,4km. La descente commence.



Par ce versant la descente en lacet est plus longue et moins raide.



De ce côté la vue porte cette fois sur le nord avec les falaises de basalte du Coiron. On aperçoit également notre prochaine destination, le village de Gras.


Mais avant Gras, il faudra passer par le hameau de Gogne




Au bas de la descente on attend le carrefour "Laulagnier". C'est ici que lors de notre première venue nous avions coupé court en suivant la piste à droite qui ramène au hameau Reynouard. Cette fois ci-nous continuons tout droit le chemin goudronné vers Gogne. Nous sommes à peu près à mi-parcours.





Après Gogne on amorce la descente vers Gras.



le hameau de Gogne

A l'embranchement Serrelia, on a également la possibilité de couper court et de prendre directement à droite la direction de l'école qui n'est alors plus qu'à 3,7km.


Mais nous on continue tout droit vers Gras, dans cette direction l'école est annoncée à 4,9km. Peu de temps après le sentier balisé vire à gauche et la descente se fait plus accentuée, sur un sentier entaillé par une profonde crevasse creusée du fait de ravinement important. Cette partie ne sera pas des plus agréables, il faudra prendre garde où poser les pieds, à gauche ou droite de la crevasse et parfois dedans. Mon bâton de marche me sera bien utile pour garder l'équilibre. De plus en cette saison nous sommes à l'ombre de la montagne, heureusement le fond de l'air est loin d'être frais.




En bas coule le ruisseau Combe de Croze. Il doit être bien agréable de s'y tremper les pieds l'été, mais pas sûre qu'il coule alors...




 Une fois dans le vallon le sentier suit le ruisseau, puis le traverse au  niveau d'un pont écroulé,




avant de remonter vers Gras.



 en passant par un passage en balcon sur une dalle calcaire surmontant des marnes grises.







Le village de Gras est ceinturé de vestiges de remparts médiévaux. Ici une porte fortifiée :







Sur la place près de la route une table de pique nique génialement posée à côté d'une fontaine d'eau potable permet une pause rafraichissante.





Notre objectif est au sud mais il faut quitter Gras par le Nord direction Valvignères afin de contourner le village par des itinéraires moins fréquentés.

Au loin le toit et le clocher de la chapelle St Blaise



Au loin ce vestige de moulin :



Au niveau d'une intersection en prend en face et l'on quitte la route pour une large piste qui monte jusqu'au hameau de St Vincent, en coupant plus directement que la route qui elle fait un large lacet dans le vallon de la Nègue.


Le manque de luminosité me fait ranger l'appareil photo,de manière anticipée comme souvent à cette époque de l'année. 

Au Mas de Gras, ne pas remonter comme on pourrait s'y attendre mais redescendre sur la route qui mène à Gras. Au niveau d'un virage et d'un parking il faudra quitter la route pour prendre un sentier qui dans le sens ascendant nous ramènera au parking de l'école après cet ultime effort.

Une randonnée grandement appréciée, très bien balisée de 12,5km pour 547m de dénivelé. Peut-être serait-il plus intéressant de la faire au printemps pour bénéficier d'un environnement plus fleuri et avoir la chance de voir les vaches qui entretiennent le plateau. 



Source IGN


Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...