Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

samedi 31 décembre 2016

Saou : entre Roc et Estang (Drôme)

Le village de Saou, est l'une des deux portes d'entrées du massif de la forêt de Saou, côté sud au Pas du Pertuis, la deuxième porte étant le défilé du Pas de Lauzuns du côté nord.

La forêt de Saou est au cœur du synclinal dont la forme évoque une barque. Elle est ceinturée de hautes falaises qui protègent sa biodiversité remarquable qu'elle soit animale ou végétale.

Mais ce n'est pas une excursion au cœur de la forêt que je vous propose aujourd'hui, mais à l'extérieur du synclinal aux alentours du village, ce qui permettra de bénéficier d'un décor grandiose composé de hautes falaises calcaires.

A Saou les falaises dominent le paysage de toutes part. Roche Colombe d'abord dès l'arrivée sur les lieux, elles sont de formes semi-circulaires et sont situées à l'extrémité ouest du massif de Saou. Il y a aussi Le Roc, ce piton rocheux qui accueillit une place forte en son sommet au Moyen-Age. Il y aura d'autres falaises lors de la balade d'aujourd'hui.

Celle-ci est proposée par les divers OT de la Drôme, et se nomme "Entre Roc et Estang". Elle est courte pour très peu de dénivelé (175m), c'est donc une balade familiale par excellence. Elle prévoit de passer entre les falaises sud du synclinal de Saou et le massif du Palloir, puis en faisant le tour de ce dernier de revenir à Saou.

Du parking des randonneurs, à l'entrée ouest du village, traverser ce dernier, en profiter pour le visiter...


Vue du parking les Aiguilles et l'aiguille de la Tour

Idem un peu plus loin, derrière les champs de lavandes givrées


L'horloge, ancienne tour de l'abbaye St Thiers



 et s'engager sur le pont sur la Vèbre, en face de la mairie-école.

la Vèbre est un affluent du Roubion

On remonte alors l'unique rue du Bourg de l'Oume. en rive gauche du Vèbre, il faisait face au bourg des Églises sur l'autre rive.


Bourg de l'Oume






Au bout de la rue, prendre la petite route à gauche entre les deux maisons.








Il faut suivre cette petite route qui passe sous et à l'ombre du Roc et à proximité du château d'Eurre





On suit la route, on passe devant une grande bâtisse, Chantebise, qui est une ancienne usine de billes reconvertie en gîte. Et c'est l'arrivée au premier poteau du même nom. Par la route qui monte à droite c'est par là que nous reviendrons tout à l'heure pour boucler la boucle.




Mais pour l'heure c'est tout droit et très rapidement sur ce chemin à gauche. Tout droit on continue par un chemin qui fait le tour du Roc que l'on vient de dépasser.


A gauche entre les rochers



En face toujours les falaises sud du synclinal, et un autre château, le château de Lastic, lui aussi reconverti en gîte. Lors de la création de la route menant du village à la Forêt de Saou, son enceinte a été percée, laissant seules de l'autres côté de la route deux tours.



Et très rapidement c'est à nouveau l'entrée dans l'ombre, celle des hautes falaises du massif du Palloir sur ma droite qui cachent le soleil du côté sud. C'est le matin pour moi et je ne pense pas que les lieux voient le soleil de la journée. J'en veux pour preuve le givre qui recouvre entièrement tous les végétaux. Mais même à l'ombre et par température frisquette je n'ai pas trouvé cette partie désagréable, d'autant qu'il n'y a pas de vent, beaucoup de calme et de grandeur. Cette ambiance hivernale change un peu mes habitudes.




La Tour
A cet endroit il faut quitter le large chemin pour prendre le plus petit qui monte à droite :





Je passe à proximité de ce camping qui doit être beaucoup plus ensoleillé à la belle saison.




puis un captage d'eau près de la Vèbre, qui s'échappe du synclinal par le défilé de Pertuis et que je me décide à approcher :



Je l'ai dit la randonnée fait le tour du Palloir dont on longe les falaises jusqu'à un passage qui permet d'en faire le tour, au Pas de Lestang. Pendant un petit moment mes yeux chercheront de loin ce passage, jusqu'à cette vision ensoleillée :




Le Petit Pommerolle avec à ses pieds le passage permettant de revenir par le côté sud du Palloir, le Pas de l'Estang, que j'atteins bien vite.



Cet endroit ensoleillé est bien apprécié après ce long épisode ombragé.

Un regard en arrière avec le Palloir dans l'ombre à gauche cette fois



Au Pas de l'Estang, carrefour important, il faut prendre à droite



Le Pas de l'Estang

Chemin vers le sud après le Pas de l'Estang
Le soleil et la lumière me réconfortent.



Le Palloir côté sud



 Très rapidement il faut quitter le large chemin pour prendre à droite un plus petit. Si on continue tout droit, on s'engage dans la rando qui mène entre autre au sommet du Petit Pommerolle.



Prendre le petit chemin  à droite (ici à gauche)
Suivre direction "Chantebise" et "Saou"

Petit Pommerolle

Et derrière le Grand Pommerolle ?

En continuant une petite difficulté. Ma fiche circuit indique "s'élever en forêt pendant 300m et prendre le sentier à gauche qui descend légèrement". Manifestement c'est ici mais le balisage jaune lui n'est pas du même avis que la fiche et me demande d'aller tout droit. Dans ce cas pas d'hésitation, je suis le balisage. Un coup d'oeil sur la carte m'indique qu'il s'agit d'une variante et que plus loin je retrouverai l'itinéraire indiqué par la fiche de la Drôme.


Donc à droite


En s'élevant progressivement et en pensant à se retourner, de nouveaux paysages et de nouvelles montagnes s'offrent à mes yeux.

Milieu gauche le Pradou, à sa droite le Grand Delmas



En avant :






Je commence à retrouver au loin mon paysage du départ :



Et une vue sur une autre belle demeure, à Six Sacs, transformée en chambre d'hôtes celle-ci :




Le Roc, Roche Colombe

Petite traversée de route, celle qui mène à Six-sacs et c'est reparti en face :



Le Roc se rapproche avec son autre versant moins abrupt, sur lequel s'était implanté la Vialle, le vieux village médiéval.




Arrivée sur la route goudronnée et verglacée qu'il faut suivre à droite en direction du Roc et du quartier du Château à ses pieds.


Un regard en arrière en direction de Six Sacs


mais avant d'arriver je toise ce panneau :




qui m'invite à un aller-retour dans la direction indiquée pour voir ce qu'il en est de cette table-paysage. Et au bout de cinq minutes, si le paysage est bien au rendez-vous, il en est autrement de la "table" :





Si la table fait défaut, le paysage est encore en place lui et me permet de voir le village de plus haut :


Saou


Je reviens sur mes pas continuer la balade telle que décrite par ma fiche. il s'agit simplement de suivre la petite route goudronnée qui passe sous les maisons du hameau et sous le Roc.

Difficile d'imaginer qu'un château fut construit sur les hauteurs du Roc. Il est à l'origine de la création du bourg castral sur ses pentes. Il fut complètement rasé en 1622.











Une fois le roc contourné, je retrouve l'intersection "Chantebise", terminant ainsi la boucle. Il ne me reste plus qu'à m'en retourner par la gauche, en repassant à nouveau de le Château d'Eurre



Et comme cette boucle est très petite il me reste encore du temps pour terminer la visite du village.















Cette petite randonnée ne coute que moins de 5,7km (je n'ai pas la distance exacte du nouveau balisage) pour moins de 1h45, elle est accessible à toute la famille et je la recommande vivement !


Source Geoportail



Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...