Bienvenue

Depuis le printemps 2008 je partage ici en photos mes balades pour vous faire découvrir ces deux beaux départements voisins, différents mais complémentaires, que sont la Drôme et l'Ardèche.

La liste des balades présentées géographiquement se trouve dans les onglets en haut de la page. Elles sont de niveau facile en majorité, le contraire est précisé.

Bonne balade ici et ailleurs.


D'autres photos de la région avec moins de texte sur mon blog photos


Mention expresse est faite ici que je suis l'auteure de chacune des photographies mise en ligne sur ce blog et signées "LENA26"

---

dimanche 22 mars 2009

Le Poët Sigillat / Arpavon : la Grande Javonière

Lorsque l'on tape "rencontre blog" dans un moteur de recherche bien connu, on obtient des résultats tels que "blogs de célibataire, amour, rencontres gratuites" et j'en passe...
Et bien moi j'aimerais y ajouter les résultats suivants : amitié, balades, partage, souvenirs, photos...
Pico et sa femme, avec lesquels je partage la même passion des randonnées, et que j'ai connus par l'intermédiaire de ce blog, m'ont gentiment proposé de se joindre à eux pour égayer mes balades solitaires. C'était l'occasion de se voir en vrai après de nombreux échanges par internet ou courrier électroniques interposés. Quand le virtuel devient réel.


Rendez-vous était donné à Condorcet puis direction en covoiturage vers le Poët Sigillat, sur les hauteurs de Ste Jalle.


La journée est ensoleillée sans aucun nuage à l'horizon, mais même si le vent est un peu frais, il promettait d'être le bienvenu sur ces chemins sans ombre et pentus.

Avant de se mettre réellement en marche nous visitons le village, très joli mais quelque peu désert en ce samedi matin. Une dame nous apprend toutefois que les alentours du village ont subi les ravages des feux de forêt en 2005.







Le Poët Sigillat est avec le Poël Laval, le Poët Célard, le Poët en Percip, l'un des quatre "Poët" de la Drôme dont la toponymie signifie podium ou promontoire.

Ancien castrum fortifié, le village était entouré de remparts encore visibles aujourd'hui.








Après quelques difficultés à trouver le chemin de départ (à droite après le parking), nous nous engageons vaillamment, tout en faisant plus ample connaissance, sur un chemin qui se trouve également être une piste équestre.

Nous éprouvons quelques soucis avec le balisage, qui manque par endroit, mais surtout parce que nous hésitons à suivre le n°50 ou le n° 49. En fait ce sont deux courbes différentes mais qui ont quelques itinéraires communs.


Notre but à nous est bien de suivre l'itinéraire n°50 intitulé "la Grande Javonnière"
Nous (Pico) avons opté pour une petite fantaisie par rapport au parcours proposé par la fiche-rando. Au deuxième panneau indicateur, au lieu de suivre la piste nous avons pris le chemin qui montait à droite, histoire de prendre de la hauteur en hors-piste.
En ce deuxième jour de printemps, la végétation n'a pas encore démarré. Nous traversons une lande de buis, genêts scorpion, thyms et lavandes sauvages. Nous franchissons quelques cours d'eau dont beaucoup sont à sec.
















Nous suivons un moment le balisage n°49 et même 47 mais captivés par la croix qui se détache au loin, nous manquons le chemin qui redescend le long de la crête Charrière Vieille et qui récupère la piste équestre. Il faut dire que sa présence n'est matérialisé que par un kern. Il nous faut donc faire demi-tour.




Peu importe, comme le dit Pico, il faut toujours mettre l'accent sur le positif. Sans ces quelques centaines de mètres supplémentaires nous n'aurions pas vu :


Dans l'ordre : une brebis égarée dans un champ de lavandes abandonnée, un vieux tracteur rouillé, la croix de la Charbonnière (alt 857m) en mémoire des victimes mortes pour la France le 4 juin 1944.

Et c'est sur les pentes de la Charrière Vieille que nous (Françoise) décidons de sortir notre pique-nique.

Puis c'est la descente jusqu'à Arpavon, que nous atteignons après avoir récupéré la piste , non sans avoir auparavant percé le secret de l'étrange dame qui secouait les arbres : elle s'attelait tout simplement au balisage en orange de la piste équestre et à son entretien en coupant des branches gênantes.



Arpavon est bâti sur un éperon rocheux à 546m d'altitude et compte une soixantaine d'habitants. Le village a bénéficié d'un bel effort de restauration.




















L'église St Etienne



Et c'est reparti sur la piste en direction du Poët, au milieu des arbres fruitiers en fleurs.



Cette deuxième partie, beaucoup plus monotone, fut heureusement sauvée par la traversée du Goudon, où Françoise a pu tremper ses pieds chauffés par ses chaussures neuves,





et par l'arrivée à cet instant précis de compagnons de route inattendus :





accompagnés de la bergère et de Lulu :

Puis montée en pente douce jusqu'au col du Goudon, bifurcation vers le Poët sur la gauche avec une montée plus raide, jusqu'à apercevoir au loin les toits du village et passer à nouveau devant le premier poteau indicateur signifiant ainsi que la boucle était bouclée.



Et bien moi je dis : super beau temps, super rando, super rencontre. Nous nous sommes donnés rendez-vous pour une prochaine balade et cette fois, nul doute que Pico aura rechargé son appareil photo et les piles de son GPS. Celui-ci a tout de même pu nous indiquer 15 km au compteur, en raison du détour vers la croix de la Charbonnière.




Merci les amis, et à bientôt





La même balade, vue sous l'œil de Pico

10 commentaires:

Pyrome a dit…

Superbe balade !
çà donne envie de faire la vie buissonnière... dans ton joli coin.

SpAmY a dit…

J'entends le rires joueurs des petits cailloux sous tes chaussures.

Je vois le sourire du ciel, qui couve ton regard émerveillé

Je sens le souffle tiède du soleil de mars, qui caresse le sentier qui te porte.

Chouette balade, Léna.

Bibop a dit…

"Captivés par la croix, captivés par la croix...." Tu crois qu'elle a viré catho ?

Loula a dit…

J'en ai bien peur ma pauvre !

Lena26 a dit…

Oui Pyrome, je travaille en milieu scolaire et j'aimerais bien faire l'école buissonnière aussi parfois.

Que c'est bien dit Spamy, mais elles sont où les rimes en ule ?

Bibop et Loula : j'aurais bien honte de virer catho en ce moment. Juste que dans ce paysage de landes, la croix se détachait au loin tel un phare sur l'horizon et nous guidait. Ça aurait pu marcher aussi avec une antenne relais :-(

pico a dit…

Bonne élève, appliquée, observatrice, excellent compte rendu pour une balade qui fut bien agréable... à tous points de vue !19/20 !

gas2 a dit…

moi suis simplement heureuse que tu passes de beaux moments que çà et que tu te fasses de nouvelles relations, tu en as besoin
Je t'embrasse . c'est vrai que c'est beau chez nous,...j'arrive !

Lena26 a dit…

Pico : c'est pour moi que tu as mis 19/20 ou pour la balade ? Si c'est pour moi tu aurais pu mettre 20/20 quand même !!! ;-)

gas2 (ville ?) : c'est qui, c'est toi Nanou ?

PICO a dit…

Ah bon c'est possible 20/20?...jamais eu ça à l'école, moi !

NanouB a dit…

oui c'est moi Nanou jai pas vu hier que je me servais du compte de chez mo amie que je venais de lui créer sur sa demande...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...